GaBLé – « MuRDeD »

gable180Album
(Ici d’Ailleurs)
18/03/2013
Bricolo-entertainment

« Qui veut aller loin ménage sa monture » dit le dicton. Avec ses airs bricolés, rafistolés, et entrecoupés, GaBLé a pris le pari il y a dix ans que son carrosse brinquebalant pouvait très bien l’emmener de par le Monde. En regardant dans son rétroviseur, le trio peut désormais afficher toute sa satisfaction du devoir accompli: après plusieurs albums autoproduits, une pincée de références pour le compte du label anglais LOAF Recordings, le voilà qui passe encore un cap dans son évolution en confiant ce nouvel opus à l’éminente structure Ici d’Ailleurs. A défaut d’être forcément une garantie de lendemains qui chantent, l’association des deux – qui partagent une forte notion d’originalité, de qualité et de crédibilité – est finalement d’une logique implacable.

Comme à son habitude, GaBLé – sans remettre en cause ses fondements et en convoquant ses influences pop, folk, noise et hip hop de toujours – ne s’est pas dispensé de cette remise en question indispensable à tout groupe qui ne souhaite pas tourner en rond. Si le trio a fait un effort pour cadrer son oeuvre, afficher un nombre de titres raisonnable, épaissir son instrumentation par le biais de collaborations extérieures (cuivres notamment), et aligner parmi les plus audibles de ses compositions (« OPeNoLoGue », le country « SeeDeD »), « MuRDeD » n’est en rien de ces albums formatés que l’on croise quotidiennement.

Logique tant les trois pourraient plus volontiers se proclamer bricolo-entertainers que véritablement musiciens. Preuve en sont les innombrables surprises qui jonchent l’opus, qu’elles relèvent des orchestrations, des arrangements (« DRuMMeRS We HaTe », « CiNDeR »), ou de la base: les sonorités (« SoLaiRe », « VeRBeNa Tea »). Imprévisible d’un titre à l’autre, auréolé d’une originalité au naturel insolent (« aSTHMa »), GaBLé l’Excentrique possède assez de talent pour réduire en miettes tous les préjugés habituellement portés à l’expérimentation musicale. A force de fourmiller d’idées, de multiplier les décalages et contre pieds, les normands prouvent une nouvelle fois que faire les choses différemment attise définitivement plus la curiosité que ça ne ferme de portes.

itunes23

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire