Fuzz – ‘II’

Album / In The Red / 23.10.2015
Hard rock

Ty Segall est un garçon occupé. Très occupé. Si occupé que ça en deviendrait presque suspect. Là guitariste, ici batteur, il ne cesse de se démultiplier, passe du garage au hard-rock, pendant que nous nous attendons tous un jour à une éventuelle sortie de route, au ratage qui pourrait nous faire freiner des deux pieds devant les mille et un projets fourmillant en continu dans les entrelacs de son cerveau bouillonnant.

Et pourtant, impossible de voir dans ce second album de Fuzz – le trio qu’il forme avec Charlie Moothart et Chad Ubovich – le moindre signe de relâche ou d’usure. C’est même tout le contraire : ‘II’ est l’album d’un groupe qui a désormais pris toutes ses marques, qui plonge dans la générosité comme on plongeait dans les concerts géants du Grateful Dead de la grande époque. Au centre de la piscine, le hard-rock de tous les âges et de toutes les humeurs. Celui de Hawkind par exemple, qui ouvre (‘Time Collapse II/The 7th Terror’) et clôt le bal (‘II’) sur deux sorties ambitieuses, pleines de soli lointains et de lyrisme écervelé. Entre ces deux points, Ty Segall se transforme en Ozzy sur ‘Pipe’, renoue avec le punk le temps de ‘Red Flag’, n’en oublie pas les tubes (‘Pollinate’, ‘Say Hello’), signe un instrumental superbe (‘Sleestak’), et jongle avec le stoner tel un natif du désert (‘Burning Wreath’).

Mais, au milieu de tout cela, Fuzz trouve t-il vraiment sa voie ? Sa personnalité parvient-elle à émerger au fil d’un album à vignettes qui réveille groupes et gimmicks dans un hommage appliqué à une glorieuse époque ? La question reste encore en suspens tandis que Ty Segall s’époumone derrière sa batterie, et que ‘II’ pose une nouvelle pierre au vénérable édifice du blondinet survolté.

‘Time Collapse II/The 7th Terror’, ‘Pollinate’, ‘Pipe’, ‘Say Hello’, ‘Red Flag’, ‘Sleestak’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire