Funkstorung – « Appendix »

Appendix[Album]
29/01/2007
(!K7/Pias)

On le sait depuis la fin de l’année 2006, ce « Appendix » sera la dernière trace discographique du duo Funkstorung, Michael Fakesh et Chris De Luca ayant décidé de désormais se consacrer à leur carrière solo respective. C’est donc presque la larme à l’oeil qu’on entre ce disque dans la platine, non pas que ces deux Allemands nous aient assommé d’albums dans leur carrière, mais bien qu’ils aient réussi, en dix ans, à devenir une entité électronique unique au même titre que beaucoup d’artistes dont le nom résonne à l’unisson sur la planète entière. Cela, à coups de sorties plus ou moins confidentielles sur les labels Bunker & Acid Planet, Musik Aus Strom, et Compost, mais surtout de remixes, une discipline dans laquelle ils sont devenus incontournables

Pour preuve, tout a vraiment commencé quand Bjork leur a demandé de revisiter un de ses morceaux, leur laissant moins d’une semaine de délai, y compris pour que ces deux producteurs se familiarisent avec leur logiciel. Pari gagné, l’Islandaise en redemande et la machine est lancée. Wu Tang Clan, Jean Michel Jarre, A Guy Called Gerald, East Flatbush Project, Jay Jay Johanson ou The Notwist seront de ceux, absents de ce « Appendix », dont la musique passera à la moulinette allemande pour en ressortir funky, distordue et futuriste. De ce travail, résultera une première compilation (« Additional Productions » en 1999), puis une deuxième (« Vice Versa » en 2001). Entre temps, la renommé montante de Funkstorung lui permettra de sortir un premier album, « Appetite For Distruction », imposant cette patte définitivement reconnaissable, entre electro et hip hop high-tech ou les nappes mélodieuses arrondissent ces beats cassés, confirmée ensuite par « Disconnected« , lui-même bien différent du récent « The Return To The Acid Planet », hommage aux racines acid du duo

« Appendix » est donc la troisième et dernière compilation de remixes signée Funkstorung. Pour cela, Chris De Luca et Michael Fakesh ont plongé leurs bras dans leurs archives poussiéreuses pour en ressortir quelques travaux rares, jusque-là uniquement sortis en face B. De ceux-là, on retiendra surtout les remixes de Barry Adamson (« Whispering Streets »), Bjork (« All Is Full Of Love »), Lamb (le superbe « Heaven »), Towa Tei (« Latte & Macaron ») et Nils Petter Molvaer (« Axis Of Ignorance »), tous bien au-dessus du lot malgré un tracklisting cohérent et facilement digeste. Bref, un point final toujours bon à prendre pour qui suit Funkstorung depuis un bail. Même si, en guise d’au revoir, on aurait largement préféré un véritable album

Ecoutez un extrait iciTracklisting1 Spacek – 1st Stroke (Funkstörung Remix)2 Phon.o – Trick Or Treat (Funkstörung Remix)3 Barry Adamson – Whispering Streets (Funkstörung Remix)4 Björk – All Is Full Of Love (2nd Funkstörung Remix)5 Lamb – Heaven (Funkstörung Remix)6 L’usine – Sustain (Funkstörung Remix)7 Towa Tei – Latte & Macaron (Funkstörung Remix)8 Raveonettes, The – Love In A Trashcan (Funkstörung Remix)9 Nils Petter Molvær – Axis Of Ignorance (Funkstörung Remix)10 Beanfield – Close To You (Funkstörung Remix)11a Enik – No Fire (Funkstörung Remix)11b Richard Devine – Sigstop (Funkstörung Remix)

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire