Fujiya & Miyagi – « Ventriloquizzing »

fuji180Album
(Full Time Hobby)
17/01/2011
Krautpop

Devinette. Quel groupe electro – à chaque nouvel album – installe systématiquement la moue sur le visage de son public, pour finalement toujours laisser l’impression de gagner en goût et d’ajouter une corde à son arc? Levez les yeux vers le sud-est de l’Angleterre, vers Brighton, terre natale des Fujiya & Miyagi qui, avec ce quatrième album, changent légèrement la donne de « Lightbulbs« , leur précédent opus sorti en 2008. Toujours placé sous le signe du krautrock (« Tinsel & Glitter »), « Ventriloquizzing » tire les mêmes ficelles que ses prédécesseurs: il déroule avec brio d’imperturbables rythmiques hypnotiques répétées à l’envie (« Ventriloquizzing »), et laisse le souffle feutré de David Best s’acoquiner au mieux avec quelques magnifiques percées groovy (l’excellent single « Sixteen Shades Of Black And Blue », « Cat Got Your Tongue », « Yoyo », Minestrone). Seulement, cette nouvelle salve dévoile aussi un registre plus sombre et tendu encore qu’il ne pouvait l’être il y a deux ans (le final « Universe »), qui ne se laisse aller à hausser le rythme qu’en de très rares occasions (« Pills » et « Taiwanese Roots » paraîtraient presque joyeux dans un tel contexte), au risque de parfois se révéler ennuyeux (« Ok », « Spilt Milk »).Plus que le manque de relief dont manque ici ou là ce « Ventriloquizzing », on préfèrera plutôt retenir de Fujiya & Miyagi qu’il poursuit son ascension avec talent et justesse, quitte à creuser sévèrement l’écart avec quelques-uns de ses fidèles, peu attirés par les sombres hauteurs que leur vantent leurs guides.

En écoute


Disponible sur
itunes8

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Fujiya & Miyagi – « Ventriloquizzing »

  1. benoit 20 janvier 2011 à 14 h 41 min #

    j’ai trouvé l’album assez décevant et surtout j’ai l’impression que le groupe stagne et n’arrive plus à évoluer, dommage.

Laisser un commentaire