Fujiya & Miyagi – « Transparent Things »

Transparent Things[Album]
19/03/2007
(Gronland/Differ Ant)

C’est au début de ce siècle que Steve Lewis et David Best fondent le groupe Fujiya & Miyagi pour, peu de temps après, sortir leur premier album « Electro Karaoke ». Depuis, le combo a subi pas mal de changements de line up, puisque deux autres musiciens se sont ajoutés aux « pères fondateurs » pour finalement revenir à la forme de trio avec Matthew Hainsby, avant que quelques sorties vinyle ne suivent. Ce sont celles-ci qui se voient aujourd’hui retravaillées et compilées sur ce « Transparent Things », le tout agrémenté de trois inédits. Jusqu’alors très peu connu, le trio bénéficie enfin de toute l’attention qu’il mérite, sa musique électro-pop-kraut (digne héritière des Can, Happy Mondays, Brian Eno, Alabama 3, Kraftwerk et Talking Heads) comptant déjà Tiga, Andrew Weatherall (Two Lone Swordsmen), Chicken Lips, Damo Suzuki ou James Murphy parmi ses plus fidèles adeptes. Pas étonnant, puisqu’on navigue ici sur des eaux assez proches de celles de LCD Soundsystem (« Photocopier ») ou Chk Chk Chk (l’excellent « Collarbone »), tout en assumant clairement l’étiquette electro pop, celle qui vous fait doucement dandiner par ses rythmiques aguicheuses et sa voix langoureuse, à l’opposé pourtant de toutes les mièvreries pour gosses de riches (« Transparent Things »). Car Fujiya & Miyagi, à l’instar de The Notwist (« Ankle Injuries »), n’est pas aussi précieux qu’il en a l’air sur le papier, mais bien une véritable usine à jolies mélodies, aux instrumentations riches, souples, funkies et groovies (« In One Ear & Out The Other »). Un album magique qui ne demande qu’à sortir de l’ombre. A bon entendeur..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire