Free Moral Agents – « Everybody’s Favorite Weapon »

Everybody's Favorite Weapon[Album]
22/06/2004
(GSL/Chronowax)

Si il fallait chercher une accroche pour résumer la carrière de Isaiah « Ikey » Owens, on pourrait constater que son parcours professionnel est aussi mouvementé que sa musique est posée. En plus d’avoir fait les beaux jours de Mars Volta, le claviste originaire de Long Beach en Californie, s’est fait remarquer en accompagnant des formations telles que Sublime, ou Long Beach Dub All Stars, il a également participé à des projets avec des artistes aussi mythiques que Shuggie Otis, Blowfly ou, dans une moindre mesure, Barrington Levy ou Saul Williams. Aujourd’hui il se concentre sur un projet beaucoup plus personnel et crée Free Moral Agents, une formation qu’il a monté en s’entourant du rappeur J et de la chanteuse Mendee Ichikawa (que l’on a pu apprécier sur l’album « Lovage » de Dan the Automator) ainsi que du producteur Jeff Harris

La sortie de « Everybodys Favorite Weapon » est un bon moyen d’appréhender cette riche carrière tant les inspirations sont nombreuses, et c’est peut-être là la force de ce disque. Chacun y trouvera son compte. Les sonorités du clavier dans la première chanson, du même nom que l’album, nous renvoie vers la profondeur d’un blues de Gil Scott Heron; « Gem From a Brocken Rock » ne peut que nous procurer le plaisir que l’on a pu avoir en écoutant le « Londinium » d’Archive, mais trop de parallèles risqueraient de vous faire croire que les Free Moral Agents n’apportent rien de nouveau dans le paysage musical, alors que c’est au contraire cette éclectisme qu’il faut apprécier comme étant novateur

Isaiah Owens ne cherche pas à être un avant-gardiste mais simplement à faire profiter son public de l’étendue de son talent et de sa culture musicale. La seule logique de cet album est de vous amener à ne penser à rien d’autre qu’à ce que vous écoutez et, à priori, ça fonctionne. Afin d’arriver à leurs fins les Free Moral Agents sèment le doute chez les vendeurs de la Fnac, qui hésiteront entre le rayon hip hop, le trip hop, la soul, l’electro, voire même le jazz… Nous, comme cerise sur le gateau, on le mettra en rock. Un tel mélange ne peut être que fédérateur.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire