Free Blood – « Part 1 – Ep »

Part 1 - Ep[Maxi]
15/10/2007
(Adventures Close To Home/Import)

Quoi de mieux pour la promotion que de quitter son projet phare pour un autre, au moment ou sort le premier maxi? C’est ce qui est en train de se passer pour John Pugh: ce grand dadet qui officiait derrière les fûts de !!! (Chk Chk Chk) depuis huit ans, parfois même au micro aux côtés de Nic Offer, et qui vient d’annoncer officiellement qu’il quittait le combo new yorkais, pourtant en pleine ascension, pour se consacrer uniquement à sa nouvelle passion. Une nouvelle d’abord inquiétante, laissant supposer que !!! aurait peut-être un certain mal à s’en relever, puis excitante pour qui aura jeté une oreille sur Free Blood. Qu’on ne s’en fasse pourtant pas pour Offer et sa bande qui, tout l’été, ont réussi à se passer de John Pugh, laissant pressentir cette séparation. Réjouissons nous plutôt de pouvoir désormais nous délecter de deux groupes intéressants au lieu d’un

Free Blood a d’abord vu le jour en 2003 sous forme d’un trio aux côtés de Madeline Davy et Dan Gorman, pour ensuite redevenir un duo, Gorman désirant, lui, s’investir beaucoup plus dans !!! dont il est membre actif. Et, le moins que l’on puisse dire est que ce premier maxi du duo, en appelant déjà d’autres, laisse plutôt présager un bel avenir, d’autant plus qu’il ne déconcertera pas le public de !!! en adoptant une couleur musicale et rythmique voisine

En s’attelant à la composition de ces deux titres, John Pugh a voulu marier l’esprit des fêtes de Manhattan, musicalement très qualitatives mais ternies par des codes vestimentaires assez stricts, et de Brooklyn, plus décontractées tout en étant aussi divertissantes. Free Blood se situe donc à mi chemin entre les groupes électroniques à qui l’on reproche parfois une certaine froideur robotique, et les formations rock rechignant à utiliser des boîtes à rythme, créant ainsi, et à l’instar de !!!, une atmosphère bien particulière invitant le public à partager sa vision de la fête.Ainsi, qui aura la chance de découvrir « Quick And Painful » et « Never Hear Surf Music Again » en live, deux titres electro un brin noisy et encadrés dans un format très pop, les verra joués au milieu d’un public chantant et dansant plutôt qu’en simple spectateur face à deux artistes haut perchés

Free Blood n’aura donc nullement besoin d’un chausse-pied pour convenir au public de !!!. Mais que les autres ne tombent pas trop vite dans les préjugés et à prioris. Ce « Part 1 », agrémenté des remixes plus electro de Hot Chip et de ACTH, fait preuve d’une grande ouverture d’esprit laissant craindre quelques futures incontinences. Fatigué par les tournées incessantes de son ancienne formation, John Pugh ne semble pas encore prêt à remettre le couvert. En attendant, on ne peut donc que vous conseiller de rester à l’affût de chacune de ses sorties discographiques. Jusqu’à en devenir totalement accroc

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire