Foxygen – ‘Hang’

Foxygen – ‘Hang’

Album / Jagjaguwar / 20.01.2017
Pop orchestrale, blues symphonique et rock cabaret

Qu’il est bon de retrouver cette année Foxygen et ses deux têtes pensantes – Sam France et Jonathan Rado – auteurs tous les deux d’un disque qui n’a d’égal que leur propre folie et leur sens aiguisé du détail. Sans vouloir ici marquer une quelconque révolution, ce nouvel album intitulé ‘Hang’ se présente tout simplement comme une incroyable invitation à redécouvrir l’Amérique dans l’espace et dans le temps. Si le groupe s’est largement inspiré de la musique anglo-saxonne par le passé, c’est désormais entre la côte californienne et les cabarets de Broadway qu’il puise toute son inspiration, allant des années 30 aux 70’s, voire carrément aux 80’s.

Avec l’aide du talentueux Matthew E. White, Foxygen se donne les moyens de ses ambitions en signant un disque complet, riche en orchestrations et en changements de rythmes, et le tout en à peine huit chansons et trente-trois minutes. Là où le précédent disque ‘…And Star Power’ laissait confus avec ses vingt-quatre pistes aux allures d’ébauches, ‘Hang’ est quant à lui empreint d’une folie que l’ont peut qualifier de saine, et qui démontre à quel point Rado et France sont ici à leur meilleur niveau, notamment vocal pour le chanteur, plus crooner que jamais. On sent planer les influences indéniables de Jagger (le chaleureux premier single ‘Follow The Leader’), d’Iggy Pop (‘Upon A Hill’), ou encore de Lou Reed (la conclusion ‘Rise Up’), et parfois même celles plus inattendues d’Elton John (la pop/folk/country de ‘On Lankershim’) ou d’Abba (le refrain imparable de ‘Avalon’). Foxygen ira même jusqu’à pousser le bouchon sur le grandiloquent ‘America’, en suggérant avec brio une association fictive entre Danny Elfman et Harry Nilsson. Un cocktail détonnant et bluffant, qui peut certes par moments sonner cheap, mais qui prouve que parfois ce que nous trouvions ringard hier peut de manière surprenante nous prendre aux tripes le lendemain.

Si MGMT, à qui Foxygen demeurait affilié à l’époque de ‘We Are the 21st Century Ambassadors of Peace & Magic‘, s’est donné pour ambition d’explorer le psychédélisme et la recherche sonore comme le font depuis des années les Flaming Lips, Sam France et Jonathan Rado ont eux fait le choix de rendre hommage aux époques passées, ne se fixant pour unique rigueur que la qualité de leur songwriting et de leur production, domaines dans lesquels il faut l’admettre ils ont toujours excellé. Avec ‘Hang’, ils écrivent un nouveau chapitre indéniablement solide et indispensable qui, dans plusieurs décennies, se révélera à coup sûr être l’un des plus importants de leur discographie. Toujours soucieux de n’en faire qu’à sa tête, le duo réussi à accoucher d’un disque capable de redonner du baume au cœur et des couleurs à quiconque ne verrait la vie plus qu’en noir et blanc.

‘Follow The Leader’, ‘America’, ‘Trauma’, ‘Rise Up’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.