Fourtet – « Everything Ecstatic »

Everything Ecstatic[Album]
23/05/2005
(Domino/Pias)

Deux ans après « Round », celui qui fut désigné à 17 ans comme étant le jeune espoir de l’électro londonien revient pour asseoir sa réputation. Four Tet signe avec « Everything Ecstatic » son quatrième album et prend des risques. Beaucoup plus violent que les précédents, cet album va certainement semer le doute chez ses multiples admirateurs, qui se rattacheront alors à l’idée qu’en tant que « prodige », c’est lui qui doit avoir raison, et que leurs goûts évolueront en fonction. Chacun s’y retrouvera

L’objectif de cet album est clair: Kieran Hebden veut se démarquer de lui-même, créer un son qui ne serait pas fait de références trop directes à ses propres goûts. Bref, on peut supposer que pour sortir ces dix titres, Four Tet s’est fait violence. Les amateurs de Hip-hop ou de jazz, qui avaient trouvé dans sa musique une issue de secours honorable, vont devoir apprécier sa musique comme étant originale, et non plus pour ce à quoi elle renvoie. Le londonien va enfin savoir jusqu’où il peut s’ouvrir

Qui dit radicalisation du concept dit prise de position, et les positions radicales ne sont jamais prises dans une optique de rassemblement. Si les amateurs d’une musique électronique plus dure s’y retrouveront, ceux qui ont encore du mal à l’écouter ailleurs qu’en club y seront peut-être moins sensibles. Le disque est clairement dominé par les percussions, et la guitare, pourtant si agréable sur « Round » disparaît au profit du vibraphone. Pour ceux qui veulent s’initier à son nouveau style, il ne vous faudra pas chercher plus loin que le premier titre de l’album, « A Joy », qui donne tout de suite une idée du produit. Pour ceux qui chercheront des restes de sa carrière passée, il y aura toujours « Sun Drums and Soil », qui pourra même vous amener à apprécier l’évolution

Il est impossible de jeter la pierre à celui qui ne se repose pas sur ses lauriers et tente d’évoluer. Et puis, ça donne l’occasion de citer un quasi-intellectuel du rap français dont la profondeur des pensées est telle qu’elle s’applique même à l’électro: « Si tu kiffes pas, t’écoutes pas, et puis c’est tout… ».

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire