Four Tet – ‘New Energy’

Four Tet – ‘New Energy’

Album / Text / 29.09.2017
Electro


Depuis bientôt vingt ans qu’il fait constamment évoluer sa discographie, Four Tet est passé par toutes les approches que la musique électronique a rendu possible. Ainsi, après avoir bâti sa réputation et son succès sur des premiers albums de folktronica d’une beauté sans pareille, Kieran Hebden s’est peu à peu laissé aller à un registre plus dancefloor et expérimental qui n’a fait que diviser toujours un peu plus son auditoire. A l’heure de l’unité, c’est donc au rassemblement que le producteur appelle avec ‘New Energy’, un nouvel album qui condense intelligemment tout ce dont il est désormais capable.

Incontestablement ici, Four Tet est bien décidé à jouer et jongler avec nos émotions. En effet, au fil de ces quatorze titres, dont cinq ne s’apprécient véritablement qu’à l’écoute intégrale de l’album étant donné leur rôle d’interludes, le producteur convoque son passé comme son présent avec un savoir faire qui actualise instantanément sa musique autant qu’il consolide la cohérence de l’oeuvre toute entière. Ainsi, difficile pour les amoureux de ses débuts de ne pas tomber sous les notes de harpe récurrentes au fil de l’album, qu’elles illuminent le downtempo de ‘Two Thousand and Seventeen’, un ‘Lush’ dansant rappelant l’album solo de Jamie XX, le plus cérébral ‘Memories’, ou ce ‘Planet’ en guise de parfaite fin de course.

Pas de doute donc, les mélodies sont de retour en nombre quelle que soit la carte abattue par Four Tet, qu’elles proviennent des cordes, de samples vocaux retravaillés (l’attendrissant ‘Daughter’), ou même ‘simplement’ de synthés (‘LA Trance’). Mais derrière cette apparente accessibilité retrouvée, les productions de l’anglais ne perdent en rien de leur épaisseur ni de leur ingéniosité, y compris lors de leurs élans les plus dancefloors (‘SW9 9SL’). Au delà des rythmes avec lesquels il s’amuse insolemment, et d’idées que lui seul peut ainsi concrétiser, on entend surtout au fil de ce ‘New Energy’ l’acoustique se marier comme jamais à l’organique, pour un mélange chaud-froid à mille lieux d’offrir un résultat tiède. Mieux, Four Tet ajoute là une nouvelle pierre angulaire de sa discographie toute entière.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘Two Thousand and Seventeen’, ‘LA Trance’, ‘Lush’, ‘Scientists’, ‘You Are Loved’, ‘Daughter’

Tags:
,
No Comments

Post A Comment