Forest Swords – ‘Compassion’

Forest Swords – ‘Compassion’

Album / Ninja Tune / 05.05.2017
Electronique sylvestre

Reclus dans les contrées paisibles de son Merseyside natal, Matthew Barnes y construit une musique riche de nombreuses influences, du trip hop au dub en passant par la techno et le hip hop. Si de prime abord l’addition des styles peut sembler d’une pertinence peu marquée, le jeune producteur fait ressortir de ses machines une musique aussi austère qu’épique, qui dissimule en creux un lien ambigu avec la technologie.

Loin des grandes manœuvres de studio, le son développé par Forest Swords s’entiche d’une certaine aspérité qui donne aux morceaux une tournure organique, divisée entre manipulations informatiques et vrais instruments. Incapable de choisir, le producteur anglais s’introduit dans cette faille pour mieux peaufiner l’identité de morceaux riches en percussions (l’introductif ‘War It’) et samples vocaux triturés en dédales d’échos épiques (‘Panic’, ‘Exalter’).

Et c’est finalement autour de formes et de structures connues que Matthew Barnes tire son épingle du jeu. Au dessus de sa musique planent des ombres : celle de Massive Attack, d’Ennio Morricone, de Lee Scratch Perry auquel il emprunte bribes d’atmosphères et volutes de fumées. Plus reconnaissable que son prédécesseur, ‘Engravings’, ‘Compassion’ est parfois un peu trop clair dans ses intentions et dans ses velléités (le trop plein de percussions, le violon et les chœurs angéliques de ‘Raw Language’) pour pleinement envouter, malgré un mystère à l’œuvre au cœur de sa musique qui continue à rassembler de nouveaux fidèles.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘The Highest Flood’, ‘Panic’, ‘Exalter’, ‘Arms Out’, ‘Knife Edge’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.