Fordamage – « s/t 73 »

s/t[Album]
21/03/2006
(Kythibong/Musicast)

Jusqu’en France, et plus particulièrement à Nantes, connue pour sa marginalité musicale, Shellac et son mentor Steve Albini ont fait quelques émules. À l’écoute de ce premier album de Fordamage, impossible pour le groupe de renier cette influence majeure. Mais là ou beaucoup tentent seulement le coup, le quatuor passe l’épreuve sans trop de peine, sûrement grâce à l’expérience de chacun des membres lors de précédents projets (My Name Is Nobody notamment) déjà inscrits dans une veine indie noise

Jesus Lizard, Arab On Radar, The Blood Brothers, Oxes, ou Ex Models sont également les influences revendiquées par le groupe. Autant vous dire qu’aucun de ces dix titres ne comblera une possible envie de votre part de se coller quelques tubes formatés dans les oreilles. Non, ici c’est plus sous une enseigne masochiste que vous risquez de vous retrouver. Ça hurle, ça gueule, ça part un peu dans tous les sens, les guitares vous cisaillent la tronche… Seule la rythmique pourra éventuellement vous servir de bouée, et permettra à quelques mélodies de se payer une part du gâteau au milieu de cet océan déchaîné, intense, ou l’auditeur se laisse bercer autant par les montées colériques et bruitistes, que les passages plus calmes et minimaux

Vous n’accrochez pas sur le rock torturé, sans véritable limite, au son brut de décoffrage? Passez votre chemin… Fordamage n’est clairement pas pour vous. Ce premier album éponyme n’empreinte pas les sentiers battus, défriche le rock comme vos petites oreilles. Le tout avec une maîtrise, une envie, une spontanéité, et une maturité tout bonnement époustouflante pour un premier jet. Croyez moi, si ce groupe persévère, on n’a pas fini de vous en causer..

En écoute

1. Blisters     
2. Lucmonhamster     
3. Touch My Strings     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire