Food For Animals – « Scavengers »

Scavengers[Album]
08/11/2004
(Upper Class/Import)

L’histoire de Food For Animals ne tient pas à grand chose. Seulement d’un pur hasard, du jour ou Ricky Rabbit fait écouter quelques morceaux electro noisy et chaotiques qui inspireront Vulture Voltaire à écrire dessus. La formule est bonne et le premier titre du duo, « Brand New » disponible sur ce mini Lp, leur donnera envie de la pousser encore plus loin. Pourtant tous les deux adeptes du hip hop des années 90 (Nas, Mobb Deep, Big L, Wu Tang, Redman…), Food For Animals reste encré dans les mémoires comme le projet le plus crade, le plus habité, le plus dingue que l’electro hip hop, devenu souvent bien fades, ait pu connaître ces dernières années. Car ces deux ennemis jurés de Georges W Bush, venus tout droit de Washington DC, balancent leurs textes ultra engagés avec autant d’enthousiasme qu’ils mitraillent leurs rafales de beats. Food For Animals dégueule en effet sa hargne et son dégoût du consumérisme, des politiciens et des bien-pensants dans une ambiance glaciale, lourde, métallique voire même robotique pour un résultat on ne peut plus crade mais néanmoins cohérent, façon drum n’bass sous barbiturique. Dans un premier temps, vos oreilles devront s’y faire. Le côté bordélique et incontrôlé de ce « Scavengers » laisse peu à peu la place à un electro hip hop original qui atteint son apogée sur « Brand New », « 

1. Elephants     
« , ou « 
2. Cut And Paste     
 » au risque de faire passer les autres titres au rang de laborieuse déclinaison. Pas grave puisque les dix titres de ce premier mini album sont balancés en une vingtaine de minutes seulement. Mais si ce « Scavengers » avait été deux fois plus long, aurait il été si digeste? Pas sûr. Réponse au prochain épisode, si il y en a un..

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire