Five Deez – « Kinkynasti »

Kinkynasti[Album]
23/09/2003
(!K7/Pias)

Si vous ne connaissez pas le groupe Five Deez, une petite présentation s’impose. Originaire de Cincinnati, qu’ils transforment en « Kinkynasti » donnant ainsi son nom à un morceau mais aussi à l’album, ce crew est composé de quatre membres, Sonic, Kyle David, Phase Rock et Fat Jon, le célèbre Mc-Producteur, aujourd’hui installé à Berlin. Très actifs dans l’underground, ils ont participé au projet « Wanna Battle Crew » aux côtés de Hi-Tekk, Talib Kweli, Rubix et des Lone Catalysts. S’inscrivant dans la lignée de « Koolmotor », sorti en 2001, ce nouvel opus reste proche de l’esprit « Street Soul » qu’ils ont su développer dans leurs nombreux projets solos

Un esprit « Street Soul » qui fait d’ailleurs un retour dans le paysage HipHop américain, grâce notamment à des groupes tels que les Little Brother, J-Live, ou le retour au premier plan de Gangstarr, de Pete Rock (très attendu), et de bien d’autres dont nous nous efforcerons de vous parler tout au long de l’année. Mais revenons aux Five Deez. The Ample Soul Physician, alias Fat Jon, produit l’ensemble de cet opus, hormis un track produit par Sonic, et donne une couleur à la fois festive et feutrée tout au long des 15 titres hétéroclites qui composent ce « Kinkynasti ». Beats méticuleusement cadencés, voir très dansants tel « Kinkynasti », boucle interminable sur le bien nommé « The Boostin Jam », ou des rythmes plus décalés, cette expérimentation sonore, à travers des basslines bien graves et des harmoniques soul, ne finira pas de brouiller les pistes, pour notre plus grand bonheur ce coup-ci. Les deux instrumentaux, « The Ocean » et « The Rain », confirmeront cette impression, en y ajoutant une fluidité et une dimension atmosphérique. Ajoutez à cette forte couleur musicale une dextérité lyricale impressionnante, parfois tranchante, l’esprit Native Tongues n’est pas loin, et on se prend à penser que bientôt, la comparaison avec le passé sera inutile, tant une scène intéressante émerge aujourd’hui

Restant fidèles à leur style, on peut dire que les Five Deez nous prennent sans surprises, mais ajoutent une qualité sonore irréprochable qui laisse imaginer un travail de titan pour arriver à ce résultat. Peut-être les nombreuses rencontres de Fat Jon avec divers artistes européens ont-elles modifié sa façon d’appréhender la conception musicale? Une question qu’il nous tarde de poser à ce producteur de talent, si par chance, il vient nous rendre visite en France. Un pèlerinage musical intéressant.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire