Five Days Off – « Deerfoot Trail »

Deerfoot Trail[Album]
08/11/2005
(Funtime/Import)

Le punk mélodique ayant prouvé depuis longtemps qu’il ne proposerait désormais plus aucune innovation, c’est désormais l’efficacité qui fera la différence. À la manière des portugais de Fonzie, les Belges de Five Days Off tirent plutôt bien leur épingle du jeu. Un premier album en 2000, un autre en 2002, plusieurs tournées européennes et canadiennes, quelques gros festivals, des ouvertures prestigieuses pour les grands pontes du genre (Me First, NUFAN, Satanic Surfers, Nofx, Burning Heads…), et voici arrivée l’heure d’un nouvel album produit par Jasper Vergeer de Undeclinable (Ambuscade) (qui en a profité pour poser quelques lignes de chant), et masterisé au Blasting Room par Bill Stevenson (Descendents, All…). Avouez que la carte de visite de Five Days Off, devenu un des groupes punk belges les plus influents, est plutôt attrayante. Et « Deerfoot Trail » ne vient pas ternir le travail accompli puisqu’il contient une grosse poignée de morceaux tubesques que le quatuor semble pondre avec une facilité déconcertante. Pas ou peu de démonstration technique au profit d’une plus grande efficacité, des refrains accrocheurs et une rythmique généralement raisonnable rendent l’écoute encore plus agréable. On retiendra donc les très bons « So Long, Farewell », « Someone Something », « A Peaceful Oasis », et « Subtitles ». « Deerfoot Trail » ne souffre donc véritablement d’aucun faux-pas, si ce n’est de ne rien apporter. N’empêche qu’il ravira très certainement un public encore assoiffé de punk énergique aux mélodies aiguisées. Recommandé

Ecoutez quelques extraits ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire