Firecrackers – « Gotta Love It »

Gotta Love It[Album]
10/10/2006
(Un Dimanche/Anticraft)

C’est désormais assez récurrent, la génération des rockeurs trentenaires se décomplexe de ses influences d’enfance et les arbore fièrement désormais dans ses productions actuelles. Sans compter sur ce grand retour du hard rock n’roll, échappatoire aujourd’hui bien connue de ceux s’étant jetés à corps et à cris dans un émo sur lequel on tire maintenant à boulets rouges. Firecrackers est de ceux-là. Mais avec des membres puisés dans Elevate Newton’s Theory (là, ça passe) et Feverish (du coup, un peu moins), le groupe ne prenait pas un départ rêvé en termes de crédibilité. Pourtant, à l’écoute de ce « Gotta Love It », premier album précédé il y a quelques mois du maxi « She Demon », il est évident que ces rockeurs de l’Est de la France ont bien assimilé cette leçon apprise à l’écoute des Hellacopters, Nashville Pussy, AC/DC, Motorhead, MC5 et Stooges. Car ici, tout y est, de l’énergie aux riffs de guitare, en passant par un chant plutôt bien maîtrisé, à tel point que Firecrackers pêche un peu en originalité et ne dépasse jamais les frontières du side project distrayant, qu’il est après tout. Reste que ce « Gotta Love It », à la production en demi-teinte car trop française, sonne beaucoup plus spontané et moins calculé que les groupes principaux de ses musiciens, chose que beaucoup apprécieront. C’est donc une fois toutes attentes écartées que quelques titres de ce premier album titilleront la moelle épinière des férus de six cordes (l’entraînant « Gotta Love It », les « Psycho » et « Kill Kill Kill » joués au taquet, « Break Out » rejeton d’AC/DC). Les Firecrackers ne nous apprennent donc rien, mais ont le mérite de balancer une sévère dose de rock n’roll toujours bonne à prendre et ce, avec la manière. Même si la marge de progression est encore grande, et que vous pouvez encore préférer vous ruer sur un bon Hellacopters..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire