Fink – « Sort Of Versions »

fink180Ep
(Ninja Tune)
18/10/2009
Folk

Si les deux derniers albums en date de Fink n’ont pas laissé indifférent, aucun n’aura finalement eu l’impact du premier « Biscuits For Breakfast » sur lequel s’exprimait de la manière la plus simple qui soit toute sa grâce acoustique. En effet, bien que la volonté d’évoluer et de ne pas se répéter soit louable, l’Anglais, en optant ensuite pour un jeu de guitare plus complexe et des arrangements plus poussés, ne sera jamais vraiment parvenu à nous hérisser les poils comme au temps de ce premier acte, toujours bouleversant trois ans plus tard. « Sort Of Versions » pourrait donc rappeler les nostalgiques au bon souvenir de ce producteur electro aux talents cachés de guitariste, devenu subitement un auteur/compositeur/interprète de talent. Le temps de six titres, Fink revient donc à l’essence même de ses morceaux: de belles mélodies, une mélancolie omniprésente, des morceaux épurés, acoustiques, flanqués d’un toucher groovy et classieux, qui permettent d’apprécier autrement ses compositions, toutes récentes à l’exception de « Pills In My Pocket », ici lâché par sa section rythmique, et l’inédit « The Apologist » (reprise de REM jouée en concert). On doit alors avouer une large préférence pour ces nouvelles versions, plus authentiques et directes. Ainsi, « Maker » et « Q&A » n’ont plus leurs ornements electro, l’exécution de « See It All » passe de quatre à six cordes, et « This Is The Thing » est réduit à l’essentiel. « Sort Of Versions », contrairement à d’autres Ep sortis récemment par Fink, peut donc se vanter d’avoir un réel intérêt pour qui s’est un jour penché sur le répertoire de cet artiste humble et attachant.

Achetez sur:
itunes27

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Fink – « Sort Of Versions »

  1. internetdev 29 janvier 2011 à 14 h 53 min #

    En réaction à l’article:

    Peut-être que « l’impact » (comme vous dites) ne s’est pas produit, mais, au niveau artistique, cette impact est présent dans tous ses albums.

    Il fait partie de ces artistes peut diffusé et promu (à part sur Nova), et dont certains des titres sont reconnaissables sans qu’on puisse dire de qui il s’agit.

    Pourtant, à chacun de ces albums, le kiffe auditif se rappelle aux bons enttendeurs!

    Quelque tires incontournables (selon moi) : « Sort of a revolution », « This is the think », « All Cried Out », « Kamlyn », « Pretty little Think » (la plus diffiusée) etc…..

Laisser un commentaire