Fingathing – « Superhero Music »

Superhero Music[Album]
01/06/2002
(Grand Central/Pias)

Le duo mancunien avait annoncé la couleur de sa musique avec des maxis alléchants et un premier album très réussi. Il retourne à la charge avec ce deuxième long format, beaucoup plus abouti et plus profond

Si sur « Main Event », nous avions parfois du mal à rentrer dans les morceaux, ce « Superhero Music » semble être plus abordable sans perdre en originalité et sans changer d’orientation musicale. Si le line up de Fingathing (violoncelliste, Dj) reste inchangé, chaque membre semble avoir digéré ses fausses notes de début de carrière et contribue à la superbe réussite de ce nouvel album qui n’a rien à envier à beaucoup de concepteurs musicaux dans la trempe de Dj Shadow. En effet, les harmonies et mélodies de certaines compositions vous vont droit aux tripes, mettent tous vos sens en émoi, vous touchent et vous bouleversent parfois à la manière de fulgurantes bandes originales de films (notons au passage que certains samples vous mettent dans l’ambiance). L’intro de cet album vous plonge dans l’univers de Fingathing avec un beat efficace et massif aux multiples changements de rythme et un violoncelle aux divers visages jouant avec les ambiances. Telle est la ligne conductrice de ce dernier opus. « Ogre » et « Epitaph » rappelle parfois Aim dans son approche des mélodies profondes et mélancoliques, des structures changeantes loin de la monotonie habituelle du hip hop. Les morceaux évoluent, nécessitent une écoute attentive de l’auditeur si celui-ci veut réellement apprécier le travail du duo à sa juste valeur. Le plus frappant est cette capacité à faire évoluer les morceaux tant au niveau des rythmes que des lignes de violoncelle profondes et justement trouvées. La partie Deejaying est également de la fête avec des morceaux tels que « Drunken Master II », « Criminal Robots », « Pianogoon », « Bad Gameshow Host » et « Superhero Music ». La deuxième partie du disque s’avère être encore plus bouleversante avec le meilleur morceau de l’album, à savoir « Haze 3 », très évolutif et aux mélodies très travaillées notamment avec ces notes de guitare (également présentes sur « Once Upon A Time In The East ») donnant un relief non négligeable et rappelant un certain Dj Shadow sans toutefois tomber dans le plagiat. La technique et le sens des mélodies de Fingathing en font un groupe révélation au même titre que Live Human

Fingathing étonne par son doigté, bouleverse son auditoire, rappelle au passage que le hip hop est évolutif et qu’il ne doit en aucun cas stagner. En maîtres de l’instrumental, le duo repousse les limites du hip hop pour son plus grand bien et celui de la musique en général.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire