Finch – « Say Hello To Sunshine »

Say Hello To Sunshine[Album]
06/06/2005
(Geffen/Universal)

Cela fait plus de deux ans maintenant que Finch est apparu comme une révélation avec son premier album « What It Is To Burn ». Le groupe ne se doutait pas alors de faire figure de fer de lance d’une scène « nu rock » dont la médiatisation n’ira qu’en grandissant. Aujourd’hui, des formations de la trempe de My Chemical Romance, il faut le dire bien peu enthousiasmantes, ont repris le flambeau mais ont également très vite vulgarisé ce créneau. Ce sont peut être toutes ces raisons, le changement de batteur en prime, qui ont amené Finch à une certaine remise en question. « Say Hello To Sunshine », dont l’accouchement a parait il été difficile, n’est clairement pas la suite logique que beaucoup, nous aussi, attendaient. C’est même un peu déroutés, que nous avons découvert ce deuxième essai. Ici, Finch varie les plaisirs quand la recette était souvent la même sur son prédécesseur. Les influences pleuvent et le tout s’est légèrement compliqué. Le groupe apparaît plus mature, plus technique aussi, sans pour autant nous assommer de démonstrations indigestes. Sur ce « Say Hello To Sunshine » pourtant bien sombre, les tubes (« Insomniatic Meat », « Brother Bleed Brother », « A Piece Of Mind ») côtoient sans mal les performances voisines (« The Casket Of Roderic Usher », « Dreams Of Psilocybin »), et peu resteront pourtant sur le carreau (« Hopeless Host », « Reduced To Teeth », « Ravenous »). Il sera donc difficile de digérer tout cela sans mal durant les premières écoutes. Car, comme un bon vin, c’est avec le temps que cette quinzaine de titres se révèle. Et même si en bons fainéants on aurait aimé avoir moins d’efforts à fournir pour prendre notre pied, force est d’avouer que le quintet a resserré sa cible pour s’éloigner un peu de l’autoroute commerciale bien encombrée, et en ressort plus intéressant. Sur ce coup là, Finch a fait le malin. Et s’en sort bien.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire