Finch – « Falling Into Place »

Falling Into Place[Maxi]
09/10/2001
(Drive Thru/Import)

Voilà ce qui a été la première sortie discographique officielle de la nouvelle révélation Finch en passe d’envahir la France et l’Europe. Un premier maxi ne contenant que quatre titres mais qui s’avère on ne peut plus représentatif du potentiel du combo californien

« Perfection Through Silence » annonce directement la couleur avec sa tornade de saturation appuyée par une rythmique lourde et fournie sur laquelle un chant superbement dosé se couche, se jouant des nombreux contrastes pouvant se dégager de cette composition. « Letters To You » nous fait ensuite découvrir le penchant pop que peut avoir Finch dans ses moments les plus doux. Une rythmique simple mais efficace sur des guitares empruntant des influences assez classiques au genre post hardcore. Mais la tempête prend l’allure d’un boomerang et nous revient en pleine face avec un « Waiting » dans une même veine mais ayant gagné en intensité le temps d’un aller-retour. L’instrumentation est lourde et le chant arrondit les angles pour ne pas laisser le groupe s’enfoncer dans les méandres d’un métal qui pourrait rappeler trop distinctivement un certain groupe mondialement connu de Sacramento. Pour accentuer cela, Finch ose s’aventurer dans un « New Kid » popisant qui ne décollera jamais sur lequel des sonorités discrètement digitales apparaissent

Ce « Falling Into Place » s’avère être un bon avant gout de ce que sera un peu plus tard « What It Is To Burn » qui semble avoir appris des petites imperfections de ce maxi. Car en effet, si le talent de Finch est une évidence durant ces quatre titres, la production laisse parfois à désirer et les compositions du groupe méritent de gagner en personnalité. Il y a un début à tout et les californiens sont loin d’avoir débuté sur une seule jambe..

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire