Fightstar – « They Liked You Better When You Were Dead »

They Liked You Better When You Were Dead[Album]
11/04/2006
(Deep Elm/Import)

Avec Fightstar, sa nouvelle signature, Deep Elm opère un retour en arrière, à l’époque de la série Emo Diaries, mais nous renvoie également il y a maintenant quelques années lorsque pas mal de groupes sont passés de l’étiquette post hardcore à celle d’émo. Car le premier album de cette formation, s’étant notamment forgé sur les routes en compagnie de Taking Back Sunday, oscille entre ces deux courants assez proches l’un de l’autre, croisant des influences allant de By a Thread à Gameface en passant par Jimmy Eat Word, New End Original ou Rival Schools. Le tout légèrement plus hardcore et empruntant aussi en de rares occasions quelques sonorités métal (« Palahniuk’s Laughter », « Lost Like Tears In Rain ») aidées par l’intensité habitant régulièrement les morceaux. Voilà une recette qui a fait son temps, qui a été quelque peu délaissée, mais qui se fait de nouveau apprécier aujourd’hui. Je veux parler de ces couplets contenus et de ces explosions de guitare et de mélodies sur les refrains. De cela, Fightstar est un fin connaisseur et ne tarde pas à l’afficher dés le « Paint Your Target » d’ouverture. Autre atout de ces américains: leur facilité à accoucher de refrains à la fois beaux, puissants et mélancoliques, notamment grâce à une dualité parfaite du chant. Attardez vous par exemple sur les excellents « Amethyst » et « Until Then », deux tubes incontestables à un niveau rarement égalé, tout comme sur le plus posé « Cross Out The Stars », sorte de bouffée d’air frais avant de toucher le but. N’allez donc pas chercher l’originalité dans ce « They Liked You Better When You Were Dead ». Il ne s’agit que d’un rapide demi-tour, une marche arrière vers le pré néo-rock, mais assez convaincante pour en faire une des productions les plus ambitieuses et charismatiques du label

Ecoutez un extrait iciVoir le clip de « Paint Your Target » ici (mpeg)

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire