Fedayi Pacha – « The 99 Names Of Dub »

The 99 Names Of Dub[Album]
23/04/2007
(Hammerbass/Nocturne)

« The 99 Names Of Dub » s’inspire d’un verset du Coran qui promet le paradis à quiconque saura réciter les 99 plus beaux noms de dieu. Pour son deuxième album, on ne pourra donc pas reprocher à Fedayi Pacha de manquer d’ambition

Le nom de guerre de ce Stéphanois ne vous est peut-être pas encore tout à fait familier, sauf si vous surveillez la scène dub française avec minutie depuis sa naissance. Denis Stefani faisait alors partie de A.S.S.E (Another Sound System Experience) aux côtés de Martin et Raf, aujourd’hui plus connus sous le nom de Brain Damage, avec qui il forme désormais aussi le collectif Bangarang. Des noms qui doivent sans doute déjà davantage vous parler… On l’a ensuite retrouvé au tracklisting de diverses compilations spécialisées puis au catalogue du label Hammerbass pour un premier album prometteur, « Dub Works (In Mysterious Waves) » en 2005

De retour sur Hammerbass pour un second opus, Fedayi Pacha s’emploie à convoquer le dub de multiples manières, tout en le métissant d’influences orientales, indiennes et balkaniques. La fusion des musiques électroniques avec des éléments traditionnels n’est certes pas nouvelle, mais bien souvent elle a été davantage un prétexte exotique qu’un réel souci d’évolution musicale. Heureusement, il existe des exceptions, et Fedayi Pacha s’inscrit sans conteste dans la grande lignée de Muslimgauze, Fun-Da-Mental, Badawi, Suns Of Arqa, Transglobal Underground ou du Tabla Beat Science de Bill Laswell..

Du steppa (« Bagdad Banhof », « Emir Of Dub High ») à la drum’n’bass (« Yallah Cowboy », « Space Bedouin »), en passant par l’ethno-ambient (« Alap »), le dubstep (« Sub Dhol ») et l’illbient (« Kufiq Type », « Bayravi Steppa »), les principaux dérivés du dub sont ainsi relevés d’instruments traditionnels samplés ou joués qui s’intègrent tout naturellement aux dix-huit compositions de ce disque, alternant véritables morceaux et interludes. Jamais la sensation d’un accouplement contre-nature ne vient perturber l’harmonie de ce « The 99 Names Of Dub ». Difficile en effet de trancher quand à savoir si ce disque est d’abord un album de musique électronique à qui on a ajouté des composants traditionnels, ou au contraire s’il s’agit de musique traditionnelle sérieusement reliftée. On imagine alors les objectifs du Stéphanois atteints. Le producteur en profite pour rendre hommage à ses origines arméniennes en jouant lui-même du duduk (hautbois arménien) sur plusieurs titres, comme il l’avait déjà fait sur un morceau du « Spoken Dub Manifesto » de ses potes

La musique de Fedayi Pacha pourrait être la rencontre inopinée entre le High Tone et le DuOud des débuts, ou entre Lena et les regrettés Ekova. Le bonhomme peut en tout cas se targuer de débouler avec un album peu orthodoxe, malgré les apparences, et de redonner des couleurs à une scène hexagonale qui se cherche de nouveaux inspirateurs. Nous ne sommes pas sûr de pouvoir décliner les 99 noms du dub, mais s’il devait y en avoir un centième, nous voterions certainement pour Fedayi Pacha

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire