Farina / Gray / Littleton – « New Salt »

New Salt[Album]
25/10/2005
(Xeng/Import)

Il y a quelques mois, alors que Geoff Farina annonçait la fin de Karaté à cause de ses problèmes auditifs, on perdait là un des groupes les plus intéressants et imprévisibles que la scène rock indépendante pouvait compter. Alors forcément, quand à l’automne 2005, on apprend de source obscure que son frontman sort un nouvel album ou il est accompagné du guitariste Dan Littleton (Ida) et du batteur d’improvisation jazz Luther Gray, nos oreilles commencent doucement à frétiller, le coeur bat la chamade, on se rue chez un bon disquaire et en quelques jours, on peut se délecter à l’écoute de « New Salt »

Sauf qu’une nouvelle fois, la surprise est au rendez vous et on se sent comme décontenancé par cet album concept, à la fois barré et familier. Car « New Salt » est né après quelques performances live de ces trois compères en accompagnement de films muets (« Film » de Samuel Beckett, « Emak Bakia » de Man Ray, et « Un Chat d’Amour » de Jean Genet) lors de différents festivals d’art européens. Sept titres au compteur, dont trois dépassent les sept minutes, c’est en ce nombre d’étapes que se décline le jazz rock improvisé du trio, majoritairement incompréhensible pour les rockeurs autodidactes que nous sommes (« Pouring Water On Stone »), parfois plus accessible, surtout sur les titres crédités à Geoff Farina (« Point Judith »)

Définitivement plus jazz que rock, ce « New Salt » nécessite une concentration de tous les instants pour être compris des rockeurs, déjà interpellés par ce que pouvait proposer Karaté. Farina avance encore d’un pas dans la complexité et largue peut être ainsi son auditoire de base. L’effort a fournir est certain, mais qu’il est bon de réentendre ce doigté guitaristique si personnel et particulier.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire