Farewell – « Isn’t This Supposed To Be Fun? »

Isn't This Supposed To Be Fun?[Album]
24/09/2007
(Epitaph/Pias)

Marre de tous ces groupes new rock ou screamo qui polluent la scène Américaine depuis quelques années? Vous souhaitez un grand retour de la power pop? Farewell pourrait bien vous ravir, car le sextet s’est clairement investi de la mission de ramener un peu de fun au sein de la scène punk US. Pourquoi pas, même si les survivants des années 90 sont encore assez nombreux à perpétuer le genre, et qu’on n’avait pas vraiment besoin de lui pour en remettre une couche, sans véritable originalité de surcroît. Car à l’écoute de ce « Isn’t This Supposed To Be Fun? », seule sa fraîcheur fait du bien aux oreilles. Pour le reste, non pas que cet opus soit mauvais, on a trop souvent l’impression d’entendre un mélange de Weezer et de Motion City Soundtrack, deux groupes qu’ils sont encore loin d’égaler malgré un potentiel certain. C’est d’ailleurs certainement celui-ci qui a réussi à convaincre Epitaph, en plus de cette vague de fans grandissante outre Atlantique gagnée à coups de tournée, de signer le combo et de sortir ses meilleurs titres des deux années passées. Nul besoin donc de s’étendre sur les morceaux. Farewell se fait bel outsider en mélodies édulcorées, en déluge de guitares compressées, parmi lesquelles un clavier, voire même un piano (« War »), tente ici ou là de se frayer un chemin, sans toujours faire de l’ombre à quelques titres totalement banals (« Stay Pretty », « Zelda », « Darling Darlene »). Pas de doute, avec un peu plus de maturité, de personnalité, et un côté kid moins prononcé, ces six gai lurons de North Carolina parviendront à pondre quelque chose d’encore meilleur que « Start It Up », « Cut You a New Smile », et le léger et sautillant « Sing Baby », déjà d’un niveau très acceptable. Farewell, trop jeune, trop lisse et trop propre, ne demande donc qu’un successeur un peu plus cabossé pour pouvoir prétendre à un peu moins de compassion..

En écouteStay Pretty

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire