Etienne Jaumet – ‘La Visite’

Album / Versatile / 23.11.2014
‘Fantastic Voyage’ de Richard Fleischer

Cinq ans après ‘Night Music’, Etienne Jaumet revient en solo pour une nouvelle tribulation synthétique. Entre temps, le poly-instrumentiste n’a pas chômé, prolongeant ses épopées avec Zombie Zombie, le temps de deux albums fantastiques et d’une bande originale trop peu réputée (déjà présentés dans nos colonnes), sans oublier sa collaboration avec Richard Piñhas l’an passé, d’autres travaux pour François & The Atlas Mountain ou encore Joakim.

Plus qu’un album, ‘La Visite’ est avant tout un étrange collage des différents puzzles imbriqués dans les synapses du trublion, un objet protéiforme envoûtant progressant dans un labyrinthe kafkaïen, dont les portes s’ouvrent et se referment sans crier gare. Au sein de ce mille-feuille, Jaumet s’introduit par une cordiale présentation dénommée ‘Metallik Cages’, durant laquelle il s’attriste de l’étroitesse d’esprit de son audience. Dans un ton résolument surréaliste, le musicien nous enlise dans une odyssée médicale, introspective et maladive, chantée par ses soins dans la langue de Molière. Clin d’oeil à Burgalat, retrouvaille avec son saxo, ‘La Visite’ est sans doute le morceau le plus attachant de cet album.

Car pour le reste, ce dernier est pour le moins décousu. Fruit d’expérimentations en solitaire, Jaumet ne se soucie guère d’une cohérence narrative, si ce n’est la sienne. Pour autant, il ne se prive pas non plus de régaler la galerie et de divertir, notamment lorsqu’il lit le manuel de son synthétiseur (‘Anatomy Of A Synthetizer’). Il retrouve aussi certaines habitudes de ‘Night Music’ lors de ‘Moderne Jungle’, où sa rythmique ronde si reconnaissable accompagne une lente mélopée cuivrée. Enfin, il poursuit la balade avec ‘Midnight Man’, chronique en noir et blanc, haletante, captivante et conclusion idoine d’un voyage intérieur à l’image de son géniteur.

Pendant musical du ‘Voyage Fantastique’, ‘La Visite’ marque un nouveau rendez-vous avec Etienne Jaumet et pour cette simple raison, elle suffit à la marquer d’une pierre blanche sur le calendrier.

‘Metallik Cages’, ‘La Visite’, ‘Midnight Man’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire