Entracte Twist – ‘Entracte Twist’

Entracte Twist – ‘Entracte Twist’

Album / Requiem Pour Un Twister / 18.01.2019
Novo with a twist


Une histoire de garçons qui parlent de filles, de copains et d’un petit monde qui ne se résume pas qu’à la rue d’en face. Plutôt au gang poseur du studio d’à côté. Oubliés les crans d’arrêt, les blousons noirs et la gomina, c’est un paysage plus dandy et plus inspiré qui défile. Devenu groupe sur le tard, entre Lyon et Strasbourg, une fois les cinq larrons réunis pour de bon, Entracte Twist fait valser les clichés eighties, entre notes de synthés déraillés, mélodies en dents de scies et autres lignes syncopées.

Et il les fait valser avec une classe qui surprend. Le chant est maniéré juste ce qu’il faut (Amour Amour) et pose les bases d’un rock joué la tête relevée, le col de chemise trop grand (Christine Young). Les jeunes gens pas si modernes gardent un œil sur le rétroviseur mais ne manquent pas d’appuyer sur l’accélérateur. L’enregistrement garde à raison l’effet électrifiant du live et retranscrit en quelques minutes à peine l’ambiance des caves moites, du son compact et broyé, des franges qui s’agitent.

Jimmy Et Moi a le clavier entêtant, 38 Special traîne sa lose en technicolor… Les titres de ce premier album n’offrent rien de spectaculaire, juste la promesse de voir la sueur perler sur son front à force de danser. Et de se souvenir de tous différents émois musicaux, toutes les modes auxquelles on s’est parfois soumis et celles qu’on aura pu rejeter avec arrogance. Agiter le kaléidoscope des influences ne sert ici à rien, l’intérêt réside juste dans la lumière, au fond du tube (cathodique), dans les formes qu’elle propose, variées et toujours en mouvement.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Amour Amour, Christine Young, Les Esses


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.