Engine Down – « Under The Pretense Of Present Tense »

Under The Pretense Of Present Tense[Album]
01/01/1999
(Lovitt/Import)

Il y a des groupes américains encore inconnus en Europe qui s’avèrent être incontournables et qui méritent un réel effort de la part des occupants du Vieux Continent pour être jugés à leur juste valeur. Engine Down est de ceux-là

Empruntant quelques influences à la première génération des groupes émo comme Shotmaker ou Policy Of 3, ou encore Fugazi, cette formation, comprenant d’anciens membres de Sleepytime Trio ou Bats & Mice, nous envoie sa rage et son émotion en pleine tronche. « Castalia » ouvre le bal avec sa rythmique bien posée, ses guitares incisives et son chant hurlé et plaintif. Les clichés me direz-vous? Peut être, mais encore faut-il que ce soit bien fait. Et c’est le cas. Engine Down n’a rien d’un « petit frère de… » et possède sa personnalité musicale, une approche émotionnelle sans faille. Les breaks apportent l’oxygène nécessaire à la poursuite de l’écoute et le lot de surprises à chaque morceau aiguise votre sens de la curiosité jusqu’à la prochaine étape. C’est ainsi que l’on découvre toutes les facettes du combo, comme sur ce « Dead Letter » ou l’on pense à Hoover ou sur « Nearsighted » et « Colorado » ou le chant et l’ambiance rappellent Kerosene 454. Engine Down a tout d’un grand et est prêt à le confirmer. Ces huit titres en guise de présentation ne me contrediront pas

Vivement que l’on puisse entendre du nouveau, car avec un peu de maturité, Engine Down sera une véritable référence en matière de rock-émo. Je prends les paris!

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire