Engine Down – « Demure »

Demure[Album]
01/04/2002
(Lovitt/Import)

Deux ans que nous attendions un nouvel album d’Engine Down, ce combo découvert il y a deux ans, issu du très qualitatif label Lovitt! L’attente fut longue mais payante. En effet, c’est par le biais de « Demure » qu’Engine Down se rapproche sinon flirte avec la perfection

En tant que fans demandeurs d’intensité et d’émotion dans une scène rock en perpétuel mouvement, cet album arrive à point nommé pour nous satisfaire et nous forcer (même s’il ne le faut pas beaucoup…) à couronner le groupe comme un des meilleurs représentants de la très productive scène émo américaine. Après deux albums assez différents qui nous exposaient les diverses facettes du groupe, ce nouvel opus est ni plus ni moins un condensé parfait de tout ce qu’Engine Down ait pu produire ces dernières années. « Songbird » annonce l’ouverture en fanfare. Cornbread martèle ses fûts sur une mélodie de guitare simpliste sur lesquels Keeley pose un chant mélancolique et émouvant. Le tout monte en intensité et permet à chacun des membres d’exprimer tout son talent. Puis arrive le meilleur morceau de cet album, « Pantomine », avec sa rythmique guitare à contretemps et une intensité à toute épreuve. Parfait échantillon du potentiel du groupe, ces quatre minutes de bonheur résument à elles seules ce qu’on aurait tendance à appeler hâtivement du rock émo. On note un effort particulier sur les mélodies de chant, signes d’une maturité gagnée au fil du temps, notamment sur « Far From Now » et « Detour » ou elles semblent véritablement être le fil conducteur de l’ambiance testamentaire, poussant parfois jusque dans des envolées plaintives. Si l’aspect mélancolique reste assez présent tout au long de ce « Demure », la partie musicale, elle, ne se contente pas toujours d’une certaine reserve et s’avère être plus percutante comme sur « Demure » (le morceau,ndr), « Overrated » et « Second Of February » ou l’émotion est plus que palpable et la partie rythmique impeccable. « Closed Call », marque une pause dans cet album étant donné son ambiance très calme avec ce chant mixte interprété par Keeley et Maura Davis, chanteuse de Denali. Une pause comme pour mieux faire ressortir le beat complexe et les si belles mélodies de « Relief Sketch ». Voilà en quelques mots à quoi correspond un des meilleurs albums de l’année. « Demure » est incontournable, comme l’est devenu Engine Down. Désormais, vous n’avez plus d’excuse

Ecoutez un extrait sur le site Lovitt

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire