Emancipator – « Safe In The Steep Cliffs »

eman180Album
(Hydeout/1320)
19/01/2010
Trip hop

Qu’on se le dise, le trip hop n’est pas mort. Le retour sur le devant de la scène de Massive Attack n’y étant pas pour rien, c’est plutôt du côté d’artistes moins connus qu’il faut désormais se tourner. Car là ou le groupe de Bristol semble se fourvoyer, se reposant un peu trop sur ses lauriers, d’autres en profitent pour régénérer le genre et amener une touche d’originalité. Après l’heureuse découverte en janvier de Fred Yaddaden, c’est maintenant au tour d’Emancipator, compositeur natif de l’Oregon, d’apporter un souffle d’air frais au trip hop. Son deuxième album « Safe In The Steep Cliffs » nous propose un voyage au cœur de sonorités organiques, avec pour base un hip hop downtempo des plus limpides. « Greenland » ouvre parfaitement ce nouvel opus ambient, rythmiquement bien agencé, agrémenté de quelques notes de guitares et de cordes parfaitement choisies. Et c’est justement par ces petites touches bien distillées qu’il nous enveloppe dans un univers subtilement maîtrisé. « Nevergreen », « Siren », « Ares », « Vines » sont autant de preuves de cette volonté de ne pas en faire trop, de ne pas nous noyer dans un capharnaüm sonore. Les nappes de « Hill Sighed » ou « Bury The Bones » servent à planter le décor, tandis que l’ambiance se fait ensuite volontiers plus groove (« Jet Stream » à la ligne de basse entraînante), jazzy façon Cinematic Orchestra (« Kamakura »), folk/country (« Old Devil » et « Rattlesnakes ») et pop sur « Safe In The Steep Cliffs » qui referme magnifiquement ce disque d’une grande maturité artistique. Emancipator nous propose ainsi une expérience envoûtante née d’un style épuré, libéré des artifices nuisibles à la cohérence de son œuvre. Une simplicité bienvenue et magnifiquement orchestrée.

Disponible sur
itunes23

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire