El P – « High Water »

High Water[Album]
01/03/2004
(Thirsty Ear/Night & Day)

Et oui, le hip hop est aujourd’hui partout. Depuis des années fusionné avec divers genres, c’est depuis quelques temps que le jazz semble être la cible de nombreux producteurs hip hop. Après Antipop Consortium et plus récemment Madlib, c’est El P qui, avec « High Water », s’affiche comme un chef d’orchestre de haute volée au milieu de jazzmen se pliant à ses ordres et son sens de la composition

« Sunrise Over Brooklyn« , le premier maxi tiré de cet album, avait largement annoncé la couleur. C’est donc avec une impatience difficilement dissimulable que l’on se penche sur ce « High Water », bel exemple d’ouverture d’esprit, d’un côté comme de l’autre. Le producteur boss de Def Jux accouche de titres tels que « Get Your Hand Off My Shoulder, Pig » ou « Intrigue In The house Of India » qui ne manqueront pas de forcer ceux ayant qualifié « Fantastic Damage » de bouillie sonore à réviser leur jugement. El P possède plusieurs cordes à son arc et tape dans le mille quelle que soit la cible. Excusez du peu. Ici, les adeptes de hip hop marginal s’y retrouveront comme les amoureux de jazz, toujours prêts à voir leur style musical de prédilection évoluer

Thirsty Ear s’améliore une nouvelle fois puisque « High Water » se place légèrement au dessus d’Antipop Consortium et surtout de Dj Wally. C’est ici que l’osmose entre le jazz et le hip hop se fait le mieux, El P prouve une nouvelle fois son talent d’adaptation, chose assez rare chez les artistes si musicalement engagés. Une chronique encore dithyrambique mais on ne va pas se forcer au contraire quand on a affaire à un tel album.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire