Notwist – « On/Off Record »

On/Off Record[DVD]
03/11/2006
(City Slang/Import)

Un album réussi est celui qu’on réécoute toujours avec le même plaisir, des années après sa sortie. Il y en a peu, il faut l’avouer, mais « Neon Golden », dernier disque en date des allemands de Notwist, est de ceux-là. Au moment de sa sortie, au début de l’an 2002, il flottait quelque chose dans l’air, laissant penser que le quatuor était en train d’accoucher d’une pièce essentielle de la pop contemporaine. Pourtant, encore aujourd’hui, il n’est pas sans diviser ses fans éternels, les uns ne jurant que par l’époque clairement rock (celle de « 12 »), les autres par cet ultime effort d’une richesse infinie, mis au monde en quinze mois, et mené sans écart par le souci du détail. Mais, s’il fallait bien un documentaire vidéo revenant sur un opus de Notwist, c’était sans contestation possible sur ce « Neon Golden ». « On/Off Record » trouve donc là tout son intérêt. Il nous plonge dans l’ambiance de l’enregistrement de ce disque, nous invite en studio avec le groupe, là ou chacun des musiciens travaille d’arrache pied, compose, arrange, multiplie les écoutes pour s’assurer que telle prise est meilleure que l’autre, partage ses impressions et ses divergences, et donne ce côté vulnérable, fragile, ce droit à l’erreur à chacun des titres. Mais la visite ne s’arrête pas là. « On/Off Record », et son souci de l’esthétique, nous fait assister aux moments de détente, aux discussions devant mener sur le choix d’un label, à la rencontre avec la maison de disques (choix des photos, du single…), au mastering au studio Abbey Road (seul passage non sous-titré en anglais, dommage), aux séances photo, au showcase (conceptuel) de sortie de l’album, à la fabrication du disque, et aux interviews avec la presse. C’est d’ailleurs de ce dernier point que la seule touche humoristique de ce DVD viendra: voir avec quel ennui et quel désintérêt The Notwist doivent faire face à quelques questions sans intérêt. Côté bonus par contre, rien de très révolutionnaire: un EPK, quelques images de répétition ou de live, et un aperçu du film « Kanalschwimmer » que les allemands ont mis en musique. Un contenu très spécifique, donc, qui ne cible que les fans du groupe, et qui souligne cette profusion musicale qu’on ne soupçonnait pas alors que nous attendions impatiemment, en ce début 2002, la sortie de ce « Neon Golden ». À l’heure qu’il est, The Notwist ont réinvesti les studios pour nous concocter son successeur. Et à voir avec quelle méticulosité ils travaillent, on peut une nouvelle fois s’attendre à un album grandiose..

Voir le trailer ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire