NOFX – « Backstage Passport »

nofx180DVD
(Fat Wreck Chords)
13/03/2009

Quand il a passé les vingt-cinq dernières années de sa carrière à souvent traverser les mêmes pays, les mêmes salles, devant un même public chaque fois plus vieux et plus nombreux, pas étonnant qu’un monument punk comme NOFX ait envie d’aller voir ce qui peut bien se passer ailleurs. C’est pourquoi, cette fois, Fat Mike et sa bande ont abordé les choses à l’envers: comptabiliser leurs ventes d’albums dans chaque pays, et aller là ou personne ne les connaît…ou presque. Un projet dantesque, monté sur le mode Do It Yourself, devenu la ligne directrice de ce documentaire, par ailleurs sitcom pour une télé américaine et proposé en intégral sur ce DVD sous-titré. «Backstage Passport» souligne à quel point une formation mythique, internationalement reconnue, peu aussi connaître les déboires d’un jeune premier. Ce n’est donc pas du live qu’il faut venir chercher ici, car il y en n’a pas, mais une véritable immersion au sein d’un groupe qui va connaître l’expérience de sa vie, tricotée d’anecdotes, de délires, de galères, et d’émotions. Ainsi, «Backstage Passport» revient sur les difficultés à booker une telle tournée, allant de l’Amérique du Sud à l’Afrique du Sud en passant par l’Indonésie, Israel, et la Russie. C’est donc en compagnie d’une bande de joyeux drilles qu’on traverse ces dizaines de milliers de kilomètres, qu’on passe par les concerts annulés au dernier moment, les promoteurs volatilisés car menacés de mort, le zèle policier, les cachets non-honorés, comme par les beuveries sans nom, les provocations de toutes sortes, les publics incontrôlables, les groupies intenables, les concerts improvisés… Souvent perçu comme un groupe ayant effrité sa sympathie au fil du temps, les californiens redorent ici leur blason, et laissent même la vedette à leur manager, quadragénaire imprévisible, proche du quintal et au levé de coude facile, définitivement le personnage le plus captivant de l’aventure. «Backstage Passport» ne s’adresse donc pas uniquement aux fans de NOFX, mais aussi à tous ceux à qui il reste encore un brin d’esprit punk. Ceux là se reconnaîtront inévitablement dans ce documentaire captivant qui ne cesse d’arracher des (sou)rires.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire