Metallica, Slayer, Megadeth, Anthrax – The Big 4 Live in Sofia

big180DVD
(Mercury)
02/11/2010
Retrouvailles

C’est aussi noël pour les chevelus, et cd DVD pourrait bien en ravir quelques-uns. « The Big 4 », c’est trente ans de métal à lui tout seul, un concert exceptionnel – donné en Bulgarie dans le stade du Leski Sofia – qui réunit quatre gros poids lourds du genre: Anthrax, Megadeth, Slayer et Metallica.

C’est Anthrax qui ouvre les hostilités. Le groupe au complet investit la scène, le poids des années se ressent dans la barbichette du guitariste Scott Ian, tandis que le chanteur ne peut s’empêcher de nous rappeler une époque trop lointaine, celle de ces couvertures jaunies par le temps du magazine Hard n’Heavy. Bien que les musiciens jouent carrés, l’ensemble est un peu bancal mais on sourira quand même avec la curiosité de sa set list: la version anglophone du tube « Antisocial » de Trust.

Suit Megadeth dont le leader Dave Mustaine a en lui une blessure qui sans doute ne cicatrisera jamais. En effet, le chanteur guitariste fut membre de la première mouture de Metallica, mais se fera virer après l’enregistrement du premier album. Voit-il ici comme une récompense de pouvoir partager de nouveaux une scène avec ces anciens acolytes? Le tout prend pourtant des allures de calvaire avec l’incessant déluge qui s’abat durant tout le concert. Le rouquin blessé, tête basse, interprète tous les grands moments de la carrière de son groupe, mais il ne se passe pas grand chose sur scène. A vrai dire, c’est même plutôt ennuyeux, au point que la voix en devient même quelque peu stressante.

Couleur locale oblige, Tom Araya entre en scène vêtu du maillot du club de football de Sofia. Côté classe, il ne faut donc pas trop en demander à Slayer, même si Kerry King, le soliste du groupe, peut intimider avec son corps presque entièrement tatoué. Mais le groupe envoie le bois, et c’est tout le principal. Dave Lombardo balance des coups de marteaux magistraux derrière les fûts, et leur classique « Seasons In The Abyss » prouve une nouvelle fois ici qu’il restera un monument incontournable de l’histoire du métal.

Mais le gros de ce Big 4 reste évidemment Metallica. D’ailleurs, les grands moyens sont de sortie pour les californiens: écrans gigantesques, pyrotechnie, et un groupe qui, grâce notamment au génial Robert Trujillo à l’énergie toute communicative, a retrouvé de sa superbe après quelques années compliquées. Tous les classiques sont présents (« Sad But True », « One », « Master Of Puppet »), et tous sonnent toujours aussi bien. Mais le vrai grand moment de ce DVD est sans conteste incarné par l’intervention des membres d’Anthrax et de Megadeth venant se joindre à Hetfield et sa bande pour l’interprétation énorme de « Am I Evil ». Dave Mustaine jubile, et y voit presque la rédemption. A l’image de quiconque regardera cette vidéo, il s’offre incontestablement une belle cure de jeunesse.

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire