Beastie Boys – « Awesome I … Shot That! »

Awesome I ... Shot That![DVD]
16/10/2006
(UWE/Discograph)

Voilà une initiative des plus originales, pour laquelle l’étonnement n’est pas très longtemps de mise quand on apprend qu’elle est signée par les Beastie Boys, ce crew new yorkais ayant toujours proposé un hip hop en marge, ayant toujours traversé les années sans que jamais le trio n’en soit égratigné. De ce fait, leurs concerts ont toujours fait figure d’événement à ne manquer pour rien au monde. Le 9 octobre 2004, ils investissaient le Madison Square Garden pour un show affichant complet, chose récurrente et rageante qu’il s’agisse des Etats Unis ou d’ailleurs. Évidemment, on aurait aimé être de la partie, encore plus tenir une caméra, comme cinquante personnes du public ce soir-là, pour immortaliser l’événement destiné à être la première vidéo live officielle des Beastie Boys. Finalement bien pensé à l’heure de la télé réalité, des pirateries en tout genre, et des téléphones portables qui polluent les salles de concert. On vit une époque mon bon Monsieur

C’est donc tout le concept de ce « Awesome I … Shot That », dirigé de mains de maître par Nathaniel Hornblower (aka Ad Rock): cinquante caméras auxquelles on ne demande rien si ce n’est de filmer comme bon leur semble cette heure et demie de concert. Du coup, plutôt que de ne pas y être, on se retrouve partout, dans les loges, des backstages au fond de la salle, comme au bord de la scène ou même dans les toilettes. Les moindres détails ne leur échappent pas, de la présence d’un invité prestigieux au môme ébahi devant tant d’énergie déployée. On ne lui en voudra pourtant pas d’à peine réaliser la valeur du moment, ni même, quelque part, de nous avoir piqué notre place

Avec un tel répertoire, les Beastie Boys revisitent logiquement les plus grands titres de leur discographie abondante. Tout commence par la configuration classique dj/mcs: l’intro de Mix Master Mike ébouillante la salle conquise à l’avance, avant que le trio n’arrive sur scène, jogging à trois bandes, tout de vert et jaune vêtus. Grosse présence scénique vous vous en doutez, énergie redoutable (« Sabotage »), quelques versions rafraîchies, et Doug E.Fresh vient même taper le beatbox sur « Time To Get Ill ». Puis les Ad Rock, MCA, et Mike D s’effacent, pour revenir à deux reprises sur une scène mobile, décorée façon balluche, en formation instrumentale, Money Mark venant compléter le line up. Ces passages, parenthèses tout aussi bonnes pour ne pas dire jouissives, amènent une pincée de groove et de rock, comme pour offrir une variante de luxe à ce show, pourtant assez rythmé musicalement et visuellement pour ne jamais ennuyer. En bonus, puisqu’il en faut, ce « Awesome I … Shot That » propose notamment un court-métrage humoristique de vingt-cinq minutes sur le quotidien de Nathaniel Hornblower mettant en scène notre Ad Rock déguisé en tyrolien loufoque, et autres pitreries prouvant que les Beastie Boys sont toujours de grands enfants

Le public transcendé, hurle, danse, chante, comme rarement quand il n’est pas libre aux commandes. Sans cette vidéo, on aurait peine à croire que ce fut le cas des 99% de l’audience ce soir-là, pour qui un concert de rock n’aurait rien été de moins qu’une banale messe du dimanche. Images spontanées, montage au taquet, son impeccable, ce « Awesome I … Shot That » ne souffre de rien si ce n’est de quelques effets à l’usage exagéré (« Body Movin », « Gratitude »). Mais en rien ils ne font de ce document, extraordinaire n’ayons pas peur des mots, autre chose qu’une pièce absolument indispensable de votre vidéothèque. Amateur du genre, ou non, personne ne pourra contester le fait que si elle ne comporte qu’un DVD de hip hop, ça doit être celui-là

Voir le trailer iciVoir un extrait

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire