Dum Dum Girls – ‘Too True’

Album / Sub Pop / 27.01.2014
Pop eighties

A chaque nouveau disque, album ou Ep, les Dum Dum Girls évoluent naturellement, affinent leur style, sans forcément s’inquiéter du ressenti de leurs fans. D’abord séduits par des débuts garage lofi, la plupart ont ensuite suivi Dee Dee dans ses envies d’une pop plus propre et mieux produite, plus que jamais confirmée avec ‘Too True’: un nouvel album prenant le pas de ‘Only In Dreams’ (2011) et surtout de l’ep ‘End of Daze’ qui n’avait pas manqué de séduire une large partie de son public.

Mais il n’est pas question pour le combo de se suffire d’une simple redite. Ainsi, au risque de se séparer encore de quelques admirateurs, les demoiselles optent pour un son nouveau, nettement plus sombre, qui finit de les détacher des sixties pour mieux les plonger au beau milieu des années 80: une orientation quelque peu trahie par le choix de la pochette, et qui finit de se confirmer à l’écoute de sons de batterie plus électroniques qu’à l’accoutumée, comme d’influences revendiquées allant de Madonna à Siouxsie, en passant par The Cure, Stone Roses, ou Patti Smith, auxquelles on peut aussi ajouter celle de Jesus & Mary Chains (‘Lost Boys And Girls Club’).

Voilà qui pourrait donc faire tourner définitivement les talons de ceux tiquant également sur une production perfectionnée jusqu’à en devenir lisse. Pourtant, tout en prenant des risques, les Dum Dum Girls conservent sans mal leur sensibilité pop (‘Are You Ok?’, ‘Under These Hands’), leur talent à toujours faire court et efficace (‘Too True To Be Good’, ‘In The Wake Of You’), à écrire de belles chansons parfois inspirées des souffrances de leur leader qui, paradoxalement à la noirceur de ce ‘Too True’, s’efforce pourtant désormais d’aborder des thèmes plus joyeux, d’autres centres d’intérêt (‘Rimbaud Eyes’). A elle, cet album lui offre notamment l’occasion de poursuivre son ascension de songwriter, de conforter les fans dans leur amour inconditionnel, et de larguer définitivement les autres qui se laissaient encore récemment habiter par le doute.

aecouterenpriorite

‘Rimbaud Eyes’, ‘Too True To Be Good’, ‘In The Wake Of You’, ‘Lost Boys And Girls Club’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire