Dubblestandart – « Immigration Dub »

Immigration Dub[Album]
14/04/2007
(3/Nocturne)

Créé en 1988 et originaire de Vienne, le quartet Dubblestandart est résolument avant-gardiste en matière de dub électro, genre aujourd’hui très en vogue dans nos contrées européennes. Les Autrichiens font en effet partie des premiers à avoir fait éclore un nouveau style de dub, aux confluents de l’électro, du hard-core, du rock et de la pop, perpétuant l’héritage d’Adrian Sherwood (et de son label mythique On U Sound) et de Jah Shaka. Depuis près de vingt ans, les Dubblestandart se sont donc engagés dans la promotion du dub électro avec la même ardeur que dans le domaine social et politique, luttant notamment contre le racisme et les manipulations médiatiques en Autriche

Discrète mais non moins talentueuse, leur formation polyvalente semble aussi à l’aise lorsqu’il s’agit de backer Dillinger et Lee « Scratch » Perry, lors de leurs tournées européennes, que lorsqu’il s’agit d’enregistrer en studio. Après « Are You Experienced » sorti en mai 2006 et largement encensé par la critique, les Autrichiens reviennent aujourd’hui avec « Immigration Dub », qu’ils présenteront prochainement à Paris dans le cadre du Télérama Dub Festival

Là encore, les Dubblestandart exhibent une schizophrénie musicale bien à eux, naviguant entre des influences roots jamaïcaines et des vibrations électroniques, et rappelant le travail d’un Sherwood ou d’un Manasseh. Ce nouvel « Immagration Dub » revisite des grands classiques du roots jamaïcain, mêlant remix et productions originales du quartet. On découvre ainsi avec enthousiame le remix du tube de Prince Far I « Wadada », arborant de belles guitares saturées, celui un brin décalé de « When I Fall In Love » de Ken Boothe, frôlant la drum and bass, ou encore l’extraordinaire remix du « Money Money » d’Horace Andy. S’attaquer à des titres devenus des références indétrônables de la planète reggae n’est pas chose facile, mais les Dubblestandart s’en sortent à merveille, greffant à ces tubes leur identité musicale sans jamais céder à la facilité du remix. Au-delà, on se laisse volontiers porter par les lourdes basses de l’excellent « Immigration Dub », composé avec l’artiste nigérien Michael Osayande aka 3gga, par l’envoûtant « Grinning In Your Face » featuring Ruthie Foster, qui s’aventure aux confins du trip-hop, ou par le rootsissime « Dub 51 ». Cerise sur le gâteau, les Dubblestandart nous offrent pour finir un merveilleux « Island Girl », enregistré avec Ari Up, chanteuse du groupe de punk anglais The Slits, et remixé par le londonnien JStar

Au final, il est bien rare d’entendre se marier les genres musicaux avec une telle fluidité… Les Dubblestandart ont en effet réalisé la belle prouesse de faire fondre du dub avec des influences rock et électro un brin psyché, sans pour autant faire disparaître totalement les racines roots. Perpétuant la tradition instrumentale du genre, ce nouvel « Immigration Dub » est incontestablement une réussite, révélant une fois de plus les talents créatifs des Viennois et leur soif inassouvie d’expérimentations digitales pour faire migrer toujours plus le dub au-delà de ses frontières originelles. Une expérience sonore à tenter sans plus attendre..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire