Drums Of Death – « Generation Hexed »

drums180Album
(Greco Roman)
12/09/2010
Pop n’ Bones

Mais qui est ce mec maquillé en tête de mort? Limite flippant, le morbide Drums Of Death a pourtant, dans son sac d’os, de quoi faire danser tout un cimetière. Colin Bailey est un artiste né du bouche à oreille en partie grâce à ses prestations théâtrales, et cet album ne fait que succéder à son carton scénique international accompagné de son live-band. Effectivement, lorsque Joe Goddard des Hot Chip et Alex Waldron mettent la main dessus, ils voient en lui la touche vaudou qui va attiser les braises de leur label Greco Roman. Mais le squelette humain n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà bossé avec Peaches, et remixé des artistes comme Tricky, Franz Ferdinand ou Mika. Autant dire que Drums Of Death  avait déjà fait marcher sa magie noire avant même de sortir ce « Generation Hexed ».

Le disque démarre sur les choeurs macabres de « Karaoke », une manière comme une autre d’ouvrir une grande porte en bois sur un dancefloor déjà tiède. Entre comédie musicale à la Rocky Horror Picture Show et compilation Dance Machine vol.3, « Science & Reason » pose les bases d’une electro-pop à paillettes, un style finalement bien à lui qu’il va développer tout au long de l’album, à l’image notamment de la montée diabolique de « Won’t Be Long » qui procure des sensations entre house chicagoanne et Kuduro. Il est vrai que tout ça peut parfois sonner « commercial » mais le stroboscope n’a aucune raison de s’arrêter sur le shoot’em up 8bits de « Creak », ou la techno-pop volontairement kitsch de « All These Plans ». Moins gay que Hard Ton, plus gai que The Horrorist, il rappelle même les Franz Ferdinand, version famille Adams sur « Lonely Days » avant de tourner sur une fidget un peu indigeste, bien rattrapée par le groove métallique du festif « Modern Age », de quoi sauter dans les bars après une victoire écossaise au rugby. Il termine en happy end dans une caricature amoureuse, revendiquant son côté possédé avec Gonzales sur « Voodoo Lovers »…

Disponible sur
itunes5

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire