Drame – ‘Drame’

Album / Platinum / 06.11.2015
Krautrock

Trois jours d’improvisation, cinq musiciens, et l’absence de toute contrainte. Voilà en substance ce qui a servi de base à ce premier album de Drame, collectif emmené par Rubin Steiner. Depuis ses débuts d’animateur radio à Tours, ville dont il est originaire, l’homme est passé par de nombreuses activités : musicien sous de multiples configurations (du solo au quintet), il a aussi été en charge de la programmation du Temps-Machine, la salle de concert locale. C’est donc au hasard d’un trou inespéré dans cet emploi du temps foisonnant que Drame a émergé. A l’origine purement récréatif, le projet s’est finalement concrétisé lors d’une session dans une ancienne charpenterie réaménagée, ou Rubin et quatre fidèles ont laissé leur amour de la transe s’exprimer le temps de huit morceaux 100% instrumentaux.

Avec pour seules armes des congas, quelques synthétiseurs, une basse et une batterie, sans oublier un amour immodéré pour le krautrock, ciment véritable de Drame, le groupe a composé, sans compromis, avec pour unique but de partir à l’assaut du monde libre. Avant d’atteindre ce glorieux objectif, leur musique a du s’affranchir des périples de l’autoroute (‘Avantage Aventure’) et des grottes souterraines (‘Bugaboo’), avant de gagner le droit de pouvoir s’incruster sur la piste de danse (‘Genuflexion’) pour finalement quitter une planète bourrée d’idiots et de restrictions sur un geste d’humeur (‘Drame’). Au bout de cette prise de pouvoir manquée s’affirme alors un krautrock aux multiples visages, pas pédant pour un sou, qui se hisse à la fin de son très beau voyage près des couleurs de Stereolab, des restrictions formelles de BEAK et de l’application des américains de Cave. Avec, en prime, une identité forgée entre la ligne droite et l’hypnose.

‘Avantage Aventure’, ‘Bugaboo’, ‘Genuflexion’, ‘Canicule’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire