Dr Octagon – « The Return Of Dr Octagon »

The Return Of Dr Octagon[Album]
12/06/2006
(Warm/Discograph)

Dr Dooom, Black Elvis, Big Willie Smith, Dr Sperm, Sinister 6000, Robbie Analog, Keith Korg, Blonde Man, Platinum Rich, Mr Green, ReverendTom, Jimmy Steele, Erotic Man, Keith Televezquez, Rhythm X, Poppa Large, Mr Gerbick, Dr Octagon… Derrière toutes ces entités se cache Keith Thornton aka Kool Keith, sûrement le Mc le plus schizophrène de la scène hip hop mondiale. Membre du mythique crew Ultramagnetic Mcs depuis 1987, Kool Keith s’est toujours fait remarqué en cultivant un style unique, humoristique, futuriste, et décalé puisque toujours perçu comme un peu provocant dans le milieu hip hop traditionnel et conventionnel. Le projet Dr Octagon s’est évidemment inscrit dans cette catégorie quand « Dr Octagonecologyst » est sorti en 1996, armé de son breakbeat abstrait et de ses touches G Funk potache sorties de l’imaginaire de Dan The Automator, du doigté sensationnel de Q Bert, et des rimes délirantes de ce docteur pas comme les autres

Dix ans ont passé, dix ans à attendre le grand retour de ce toubib adulé, mais entre les mains de qui personne ne souhaite réellement s’attarder au risque d’être sérieusement disséqué. « The Return Of Dr Octagon » voit Dan The Automator et Q Bert laissés sur la touche au profit d’un crew de producteurs méconnus (le trio allemano-australien One Watt Sun), quelques featurings surprenants (Avalanches, et Princess Superstar sur « Eat It ») et une couleur musicale globale bien différente du premier jet. Bien que cohérent, ce nouvel opus bouffe un peu à tous les râteliers le temps d’une petite quinzaine de titres au manteau electro et majoritairement efficaces. On retiendra notamment le booty funk « Trees » rappelant sévèrement Outkast; « Aliens » accélérant progressivement le tempo jusqu’à finir en ska; « Ants » (feat Dj Dexter) à la couleur un tantinet orientale; le très intéressant, massif et déjanté « Perfect World »; ou « A Gorilla Driving By a Pick Up Truck » et sa mélodie que ne renierait pas un Dj Shadow

Même si ce retour attendu depuis des années semble s’essouffler un peu en fin d’exercice, rien ici ne vient égratigner l’image et la réputation de son géniteur dont le travail se rapproche même parfois ici de celui de Mike Ladd dans « Majesticons ». Kool Keith n’a rien perdu de son approche electro hip hop, la rend même encore plus efficace mais risque bien de dérouter tous les adorateurs du premier opus. Le Docteur a vieilli, mais vit avec son temps. Voilà qui mérite bien une nouvelle consultation..

En écoute

1. Trees     
(extrait)
2. Aliens     
(extrait)
3. Ants     
(extrait)
4. Perfect World     
(extrait)
5. A Gorilla Driving a Pick Up Truck     
(extrait)

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire