Dr Octagon – ‘Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation’

Dr Octagon – ‘Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation’

Album / Bulk Recordings / 06.04.2018
Hip hop 90’s


On peut bien dégueuler des litres de bile sur les incessantes réformations, certaines nous donneraient presque envie de tout ravaler. C’est le cas de Dr Octagon – composé dans sa mouture originale de Kool Keith, Dan The Automator, Dj QBert – qui avait signé le mythique Dr Octagonecologyst au milieu d’années 90, alors que le hip hop était encore puceau en écarts marginaux. Beaucoup découvraient alors une approche avant gardiste du genre, mais aussi le phrasé chirurgical de l’extra-terrestre Kool Keith qui avait pourtant tenté, mais avec beaucoup moins de succès, de poursuivre ses consultations sado-gynecologiques. Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation pose donc un coup de gomme sur ses tentatives infructueuses, et remet les pendules à l’heure aussi vite que Dan The Automator dégaine ses productions riches et étranges (Hollywood Tailswinging), et QBert ses scratches (Bear Witness IV) : l’association parfaite pour permettre à l’Ultramagnetic Mc de faire de nouveau briller son flow de mille feux.

Parce que les trois n’ont manifestement rien perdu de leur magie, quitte à ancrer ce nouvel album dans une atmosphère nineties qui, malgré sa diversité, pourrait rebuter les oreilles neuves (3030 Meets The Doc). Les autres en revanche – qui ont connu l’ainé et qui frissonnent déjà depuis quelques semaines sur le redoutable boom bap de Octagon Octagon et le funky Area 54 – sauront reconnaitre la somme des talents à l’écoute du laidback Flying Waterbed, du sombre Operation Zero, ou de ces Power Of The World et Kama Sutra qui osent encore emprunter au rock ses guitares. C’était une des ficelles les plus efficaces il y a 22 ans, quand Dr Octagon était en avance sur tout le monde. En 2018, le trio reprend donc les choses là ou il les a laissées, redémarre en trombe sur la voie qu’il a lui-même débroussaillé avec, en tête, l’ambition de combler le retard accumulé. Et tout n’est pas perdu, car si les trois compères ne sont plus en pôle aujourd’hui, la voiture balai n’apparait toujours pas dans leur rétroviseur.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Octagon Octagon, Polka Dots, Area 54, Hollywood Tailswinging


No Comments

Post A Comment