Dose One – « G Is For Deep »

dose180Album
(Anticon)
29/05/2012
Running gag

Parlez de Dose One à quiconque ayant trainé ses guêtres dans le milieu musical de ces quinze dernières années, il se pincera systématiquement le nez. Non pas à cause d’une soudaine odeur nauséabonde, ni de votre haleine de chacal, juste pour imiter la voix de ce californien qui a fait de son flow nasillard sa marque de fabrique. Du coup, probable que votre interlocuteur ait été parmi les rares à avoir écouté les premiers essais solo du bonhomme, tous sortis dans la plus stricte intimité de connaisseurs généralement portés à cette époque par l’enthousiasme provoqué par les premières ébullitions du label Anticon dont il a d’ailleurs posé les fondations, et qu’il rejoint seulement maintenant en solo après l’avoir longtemps alimenté de ses oeuvres avec Subtle, 13&God, Themselves et cLouddead. De quoi offrir à ce « G Is For Deep » un caractère officiel à défaut de sonner une véritable révélation au sein de la discographie d’un Dose One dont on attendait aussi une certaine résurrection tant nous hante cette impression d’avoir déjà parcouru tout son domaine du possible. Du coup, le Mc a beau chanter plus qu’il ne rappe, ça ne suffit pas à créer la surprise. D’autant qu’il s’est appliqué à produire l’intégralité de l’album alors qu’un producteur lui aurait certainement permis de s’échapper des sempiternelles sonorités de synthés, jeux vidéo, et boites à rythme. Forcément, le plaisir ne dure alors que le temps de quelques morceaux, jusqu’à ce qu’un terrible ennui ne s’empare de notre doigt et l’oblige à presser le bouton « stop ». A l’image de son label, et alors qu’il possède tout le talent nécessaire pour innover, Dose One tourne en rond, donne le tournis et chavire dans une facilité malheureusement prévisible. Vous savez, le fameux « c’était mieux avant »…

itunes41

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire