DOOM – « Unexpected Guests »

doom180Album
(Gold Dust)
27/10/2009
Hip hop resucé

Aussi talentueux qu’il soit, Doom fait partie de ses Mcs sur lesquels on ne se jette pas forcément les yeux fermés. Par méfiance surtout, puisque l’homme masqué le plus connu après Zorro et Superman est plutôt du genre à servir deux fois la même liqueur en changeant seulement l’étiquette. Pour preuve, son dernier album « Born Like This » qui ne s’est pas gêné de ressortir des tiroirs quelques une de ses productions apparaissant déjà aux tracklistings de sa série « Special Herbs »: le genre d’entourloupe qui lui est pourtant systématiquement pardonné tant Doom possède une des voix les plus atypiques de la scène hip hop, et parvient ainsi à chaque fois à offrir une seconde vie à une instru. « Unexpected Guests » vient donc s’ajouter à la liste des disques tendancieux de l’américain, bien qu’il se veuille être une compilation de featurings, remixes, et autres morceaux jamais apparus au sein d’un album, ou seulement d’un obscur maxi vinyl. La frontière est donc floue entre l’inédit et le…presque inédit, et s’éclaircit soudainement quand on prend conscience de l’arnaque à la lecture de la trop longue liste de titres déjà parus sur des supports massivement commercialisés (« Rock Co, » avec De La Soul, « Fly That Knot » avec Talib Kweli, « Trap Door » avec Jake One, « Da Supafriendz » avec Vast Aire, « ? » avec Kurious, « E.N.Y. House » de Masta Killa). Mais, en fouillant un peu, ceux pour qui le vinyl et les compilations à petit tirage ne comptent pas, trouveront de quoi rassasier leur faim de nouveautés. Seulement alors « Get’ Er Done » de Jake One, « Sniper Elite » signé par le trio Doom/Ghostface et Dilla, « Street Corners (remix) » de l’alliance Masta Killa / Inspectah Deck / GZA, « All Outta Ale », « Bells Of Doom », et « My Favorite Ladies », de loin les moins efficaces, représenteront le seul intérêt de ce « Unexpected Guests », du coup totalement dispensable. A ce rythme, le capital confiance de Doom risque de ne plus tenir très longtemps.

En écoute:

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire