Don Pako – « Présent Pour l’Avenir »

Présent Pour l'Avenir[Album]
01/01/2007
(Sound Dynamik/Autoproduit)

Tranquillement, mais depuis maintenant dix ans, Don Pako fait résonner sa voix sur la scène reggae française, au sein de groupes d’abord (AR, Live It Up, D.Roots), puis de sound systems ensuite (Irie Ites, Gorgon Mission, One Vibe Sound Dynamik), à force de premières parties aussi prestigieuses que celles de Buju Banton, Skatalites, Sister Carol, Lone Ranger ou Ras MacBean. Dix ans pendant lesquels il a aiguisé un style singjay aux influences soul et reggae, affiné sa plume, et doucement préparé un premier album, « Présent Pour l’Avenir », loin des schémas traditionnels, jonglant avec les styles, qu’ils soient rocksteady, new roots ou même hip hop. Ce premier album bien mérité, travaillé en studio de janvier à octobre 2006, se partage donc entre reprises de riddims classiques et productions originales interprétées par une quinzaine de musiciens et concepteurs amis venus de l’Ouest de la France. Dessus, le manceau pose un message conscient (« La Folie Des Hommes », « Dernier Souffle », « Odeur De Souffre »), optimiste, des textes plus personnels et autobiographiques (« Voile Fragile ») inspirés des blessures de son existence, de ses expériences, et dévoilant tous un timbre de voix frais et accrocheur. Quinze titres au final, dix inédits, le reste ayant déjà été entendu sur des mixtapes ou en sound system. Mais, si les titres purement reggae valent l’écoute notamment pour leurs mélodies gracieuses, l’originalité de ce disque s’affiche incontestablement quand il ouvre son univers à d’autres expérimentations, un brin hip hop notamment (« Block »), amenées par le producteur de Earth On Faya chargé ici de la quasi moitié des productions. C’est le cas de titres comme « 2006 » ou l’excellent « Garder La Tête Haute » flirtant même avec l’electro dub, « Sale Journée » aux couleurs rubadub, ou la belle balade acoustique « Présent Pour l’Avenir », contribuant tous à la grande variété de ce disque. Alors, amateurs de reggae francophone, même si on flirte parfois dangereusement avec les clichés, Don Pako pourrait bien relayer au second rang les Keefaz, Brahim et Tairo. C’est dit..

En écoute

1. Album Mix     

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire