Doctor Flake – « Paradis Dirtyficiels »

Paradis Dirtyficiels[Album]
15/01/2007
(New Deal/Differ Ant)

« Intervention Chirursicale », son premier album, avait laissé une impression telle que Doctor Flake fut vite adopté par l’élite de l’electro hip hop hexagonal. Il manquait pourtant quelque chose, ce petit plus qui sent la maîtrise et la maturité du producteur, qui fait qu’on écoute forcément un nouvel album. C’est donc sans attente particulière mais avec quand même un certain enthousiasme qu’on se lance dans les profondeurs de ce « Paradis Dirtyficiels », deuxième opus qui répond à toutes les interrogations laissées en suspens. Pas de changement pourtant, Doctor Flake a continué sa chasse aux samples, ceux-là qu’il empile, enchaîne, superpose et retravaille pour donner corps à son oeuvre. Encore, Dj Shadow période « Endtroducing » plane sans discrétion au-dessus de cette douzaine de titres, plus encore sur « Sueurs Froides » la saturation des guitares en plus. Sans être original donc, le Doc parvient avec talent à toujours mettre le doigt là ou il faut, à adopter des beats et des samples qui servent au mieux les ambiances de cet album. Les ambiances, justement, c’est là qu’il faut aller chercher toute la richesse du bonhomme, toujours aussi séduit par le cinéma, sa mélancolie (« Au Bonheur Des Drames », le beau « Le Vaste Espace »), sa tragédie (« La Tête Dans Les Etoiles », « Doctor Snake? »), et une rage sourde (« Colloque Sentimental », l’excellent « Licensed To Pills ») qu’il exprime à coups de guitare acoustique, de piano, de cuivres, ou de paroles samplées. On marche là sur les traces du downtempo originel, mais assez droit pour qu’il ne soit qu’une simple piqure de rappel. Doctor Flake sonne comme beaucoup, et surtout comme les plus grands. Mais connaissez vous de bons médecins aux diagnostics contradictoires

Ecoutez un extrait ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire