Dj Vadim – « The Soundcatcher »

The Soundcatcher[Album]
02/04/2007
(BBE/Pias)

Cela fait maintenant cinq ans que Dj Vadim n’était pas apparu en solo. C’était en 2002 avec « The Art Of Listening« , son dernier album pour Ninja Tune qu’il vient de quitter pour rejoindre BBE et sortir ce « The Soundcatcher ». Entre temps, il n’a pourtant pas chômé, produisant pour divers artistes (dont nos frenchies de Bunzen) ou se consacrant au projet OneSelf en compagnie de Yarah Bravo, son épouse, et Blu Rum 13. De quoi brouiller les pistes et ne pas vraiment savoir à quoi s’attendre en 2007, d’autant plus que le bonhomme, sans être d’une nature très novatrice, est plutôt du genre imprévisible

Il est clair que si vous avez totalement mis Vadim de côté depuis son « The Art Of Listening », de l’eau a coulé sous les ponts depuis, et vous risqueriez d’être assez surpris sans pour autant être totalement dépaysés. Car il faut aller chercher dans ce « The Soundcatcher » comme une continuité de OneSelf, avec qui il partage des productions optant pour des sons chauds, très imprégnées soul et reggae. Il va cependant encore plus loin aujourd’hui, préférant le format « chanson », la simplicité, à la performance du producteur attiré par l’abstract et l’expérimentation. Disco, dub, hip hop, soul, reggae, blues sont quelques-unes des influences musicales de cet album, incohérent sur le papier, mais composé avec assez de talent pour former un tout varié mais homogène. « The Soundcatcher », aux allures trompeuses de simple mix, n’est donc pas un simple collage musical, un pauvre enchaînement de titres mis les uns après les autres

Non, chaque morceau est définitivement imprégné de la patte Vadim, celle qui ne laisse aucun doute sur le groove et l’efficacité (« Talk To Me » feat Sena). Incontestablement, plutôt que de vouloir absolument coller à un genre, notre anglo-russe s’est ici fait plaisir, tout comme avec ce casting de featurings surprenants appuyant délibérément sur cet aspect déconcertant de l’album. Autrement dit, il vous faudra ôter la moindre oeillère pour vous lancer dans ce « The Soundcatcher », qui vous fera passer par de très beaux moments soul (« Black Is The Night » feat Katherin Deboer), des titres efficaces (presque grime sur « Ballistic Affairs » feat Skinny Man, Singa Blinga et Killa Kella) et purement hip hop (« Got To Rock » feat Zion, « Soundcatcher » feat Abstract Rude), d’autres imprégnés de reggae comme il le fait souvent lors de ses dj sets (« Fear » feat Emo & Syrus, « Watch That Sound » feat Emo), ou même ragga avec cette collaboration inattendue et plutôt convaincante avec notre Big Red national n’ayant pas perdu de son verbe (« Kill Kill Kill »)

À deux ou trois exceptions ne venant aucunement ternir le tout, ce « The Soundcatcher » est un opus accompli, vitrine de toutes les directions que le hip hop peut prendre. Le genre d’album hybride à écouter en toute occasion, et arrivant à la sempiternelle même conclusion: Dj Vadim est inimitable, en cela qu’il possède assez de talent et de culture musicale pour exploiter au mieux ses sources, et parvenir à un résultat fédérateur. Un des albums de l’année, assurément

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire