Dj Vadim – « Listening Instrumentals »

Listening Instrumentals[Album]
01/11/2002
(Ninja Tune/Pias)

Alors que nous avions été plutôt agréablement surpris par le dernier album du dj russe, force est d’avouer que notre préférence va vers sa version instrumentale. En effet, ce « Listening Instrumentals » propose les meilleurs moments de sa version complète agrémentées de versions rares ou jamais parues que l’on pouvait jusqu’à maintenant seulement apprécier lors des sets live de Vadim

La première face de ce double vynil nous permet d’apprécier les versions de « She Who Is Tested » et la superbe et très soul « Edie Brikell » sur lesquelles venaient respectivement se poser à l’origine Yarah Bravo et Slug. Vadim ajoute en plus à ce premier quart les versions « Poemless », « Ball Of Crows » et « Y2K » toutes trois dans une veine hip hop minimaliste et glacial. Dans un même registre, la suite est quasi inédite puisque « Hold Up », « Y2K Remix », « The Correct Size », et « Ich Darf Nicht Nehr » s’avèrent tous frais pour nos tympans et nous permettent de réellement apprécier tout le travail de composition (notamment sur les beats) du fondateur de Jazz Fudge qui réussit par la même occasion à marquer ses versions d’une personnalité musicale forte. Seul « In Control vol 3″ peut être entendu sur l’album d’origine puisque Dj Plus One s’y pose. Notre intérêt est alors grandissant à l’entame de la seconde moitié de l’opus qui propose les instrus de « The Pacifist » et « L’Art d’Ecouter » respectivement interprétées à l’origine par Yarah Bravo et TTC. On prend également un plaisir non dissimulé à se laisser aller à l’écoute des reposants et très soul « Jazzy Sarah » et « A New Day », ce dernier faisant véritablement partie des moments forts de cet album instrumental. La dernière ligne droite, quant à elle, nous est plus connue car y sont présentes les versions des deux morceaux de Demolition Man (« Leaches » et « Who Me »), de « Something To Feel » de Task Force et Mr Thing, et de « Colonize Nation » de Skinny Man, tous quatre dans une lignée purement hip hop. Seul « Up To Jah Remix » se démarquera ici avec sa version hip hop/ragga

Dj Vadim a eu le flair et l’intelligence de proposer une version instrumentale qui, pour une fois, n’intéressera pas que les djs. En effet, composé du meilleur et d’inédits, ce « Listening Instrumentals » ravira autant les platine addicts que les oreilles affûtées. Un disque qui s’écoute facilement et surtout différemment de sa version originale. Dj Vadim en sort encore plus grand mais cela ne pouvait en être autrement..

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire