Dj Shadow – ‘The Mountain Will Fall’

Album / Mass Appeal / 24.06.2016
Electro hip hop

On peut raisonnablement considérer Joshua Paul Davis comme un type rare. La preuve : en presque un quart de siècle d’activité sous le nom de DJ Shadow, le producteur n’a publié que cinq albums studio en dehors de ses multiples collaborations. Parmi eux, ‘Endtroducing…..’ – qui on vous le rappelle fête cette année ses vingt ans – provoque encore des frissons chez les trentenaires et quadras nostalgiques. Âgé de 24 ans au moment de sa création, Davis y poussait le sampling au rang d’art et influençait sans le vouloir toute une génération de producteurs hip-hop et électro. Enfin, cette histoire, vous la connaissez…

Alors pourquoi la rappeler ? Parce qu’il y a quelque chose de troublant à voir désormais Davis s’inspirer lui-même de ses contemporains, lui qui a si longtemps fait figure de pionnier. C’est simple, ‘The Mountain Will Fall’ est un concentré des productions électroniques actuelles. Y sont convoqués le dubstep (‘The Mountain Will Fall’, ‘Three Ralph’), la chillstep (‘Ashes To Oceans’, ‘Suicide Pact’) ou encore l’electronica (‘Bergschrund’, ‘Ghost Town’). Et pour les accros du hip-hop, l’album comporte également son petit lot de featurings avec ses stars (le cuivré ‘Nobody Speak’ en compagnie de Run The Jewels) et ses anonymes (un certain Ernie Fresh sur ‘The Sideshow’). Bref, on y bouffe à toutes les tables avec, en chef cuistot, un DJ Shadow ravi comme un jeune premier de tester ses nouvelles recettes.

Difficile pourtant de céder à l’enthousiasme de notre hôte quand l’ensemble pêche par son manque de cohésion et de véritables créations. Mélanger les sons, brouiller les pistes et les tempos, Davis l’a toujours fait. Sur ‘Endtroducing…..’, il parvenait à faire de sa profusion d’inspirations un ensemble à la fois cohérent et labyrinthique. C’était d’ailleurs sans doute la plus grande réussite de ce disque monstrueux. Ici, les morceaux manquent d’une véritable impulsion commune, ou plus simplement d’un fil rouge qui traverserait le disque.

Mais peut-être que tout ramener au chef d’œuvre d’un artiste revient à passer à côté des plaisirs simples qu’il peut offrir par la suite. Un peu comme se réfugier constamment dans le souvenir de sa première petite amie au grand dam de l’actuelle, pourtant aussi fantasque. Selon cette logique tordue, ‘The Mountain Will Fall’, s’il ne brille pas par son inventivité, comporte son lot de bons moments entre basses profondes et snares nerveuses dont il serait stupide de se priver. A vous de voir.

‘Mambo’, ‘Pitter Patter’, ‘California’, ‘Suicide Pact’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire