Dj Shadow – « The Less You Know, The Better »

shad180Album
(Island)
03/10/2011
Electro hip hop

Quinze ans déjà que Dj Shadow révolutionnait la musique contemporaine avec son « Endtroducing », devenu référence absolue tant il a ouvert la voie à l’abstract hip hop. Sa carrière devint par la suite plus chaotique, l’excellence de ce premier opus ne se reproduisant que sporadiquement sur « The Private Press » qui suivit, encore plus rarement sur « The Outsider » sorti en 2006. Dès lors, seules ses nombreuses collaborations ravivaient une flamme bien difficile à entretenir en solo. A l’heure où sort « The Less You Know, The Better », l’impatience de découvrir le travail d’un beatmaker élevé au rang de demi-dieu se mêle donc à la peur d’être à nouveau déçu.

Plus éclectique que jamais, Joshua Davis semble prendre un malin plaisir à éternellement brouiller les pistes. Car si l’intro « Back To Front » est marquée de son sceau habituel, l’enchaînement avec un « Border Crossing » franchement rock ou un « I’ve Been Trying » soul-folk pourrait en effrayer certains. Il faut dire que, même si quelques touches électroniques sont palpables et que Shadow s’en sort honorablement, l’exercice était plutôt casse-gueule. Seulement voilà, ce ne sera plus jamais une œuvre moyenne que l’on attendra du Californien, plutôt des envolées rythmiques rageuses, des électrochocs sonores, ou encore des ambiances vaporeuses enveloppantes. Qu’on se le dise donc pour de bon: puisqu’il ne réitèrera certainement jamais, il va définitivement falloir faire notre deuil de « Endtroducing », bien que quelques titres laissent encore entrevoir ici une réelle filiation (« Run For Your Life » et son tempo endiablé, les aériens et subtils « Redeemed » et « (Not So) Sad And Lonely »).

A l’évidence, hors de question pour le Californien de suivre une piste sûrement trop téléphonée pour lui. Ainsi, pour le meilleur (la longue montée en puissance de « I Gotta Rock », la drum n’bass psyché et entêtante de « Def Surrounds Us ») comme pour le pire (le rock FM fadasse de « Come On Riding Through The Cosmos »), Joshua Davis expérimente sans cesse, autant qu’il lutte pour ne pas se retourner sur son glorieux passé. Et la sauce prend à plusieurs reprises, surtout quand elle se fait classique et allège l’ensemble, à l’image des « Scale It Back », « Let’s Get It (Bass, Bass, Bass) » ou « Stay The Course » taillé pour les flows reconnaissables de Talib Kweli et Posdnuos (De La Soul).

Surprenant aussi, à l’image du cold-wave et non mais excellent « Warning Call », Dj Shadow livre une œuvre déroutante qui risque (encore) de faire couler beaucoup d’encre. Tel un scientifique perdu dans des formules trop complexes, Davis mélange les genres en forçant parfois les choses, perdant au passage de sa fluidité. Certes, le bonhomme reste un échantillonneur de grande classe, mais doit prendre garde à ne pas trop se disperser en jouant ouvertement cette carte de la diversité régulièrement abattue chez les producteurs d’expérience en constante quête de renouveau. Malgré de nombreux motifs de satisfaction, on reste donc clairement sur notre faim et notre espoir de ré-entendre un jour de sa part un disque qui, à défaut de reproduire le passé, se tienne enfin sur toute la longueur.

En écoute



Disponible sur
itunes41

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire