Dj Revolution – « King Of The Decks »

King Of The Decks[Album]
03/12/2008
(Duckdown/Import)

S’autoproclamer « King Of The Decks » pourrait paraître présomptueux. Mais quand il s’agit de Dj Revolution, on ne peut qu’acquiescer, tant il rayonne parmi la multitude de DJs présents sur la scène internationale. Après un long silence discographique, mais néanmoins actif (il anime toujours une émission de radio et continue ses tournées mondiales), il décide de remettre le couvert, bien décidé à montrer à la nouvelle génération que le chemin est long avant de pouvoir se considérer Dj

Commençant par un hommage de Jazzy Jeff, ce « King Of The Decks » invite toute la crème du rap U.S. De Sean Price à Bishop Lamont, en passant par Termanology, Defari, Planet Asia, et Boot Camp Clik, défilent aussi bien ceux qui font l’actualité que les « vieilles » gloires du passé. Dans une ambiance 100% hip hop laissant peu de place aux délires expérimentaux, les beats claquent, les basses sont lourdes et efficaces, et les samples millimétrés. On se délectera également de ses interludes grinçants et plein d’humour, notamment celui où un père de famille, plutôt que de payer le cirque à ses enfants, leur propose de regarder des clips de rap, arguant que c’est la même chose, mais en gratuit. Ou cet autre dans lequel un vieux b-boy manque de s’étouffer quand un jeune DJ lui avoue ne pas connaître Q-Bert

C’est ainsi qu’est souligné l’esprit critique d’un défenseur des vraies valeurs du hip-hop face à la nouvelle génération. Mais s’il fait preuve de légèreté à certains moments, ses joutes vinyliques face à Dj Spinbad (« The Re-Match ») ainsi que ses duos avec Q-Bert (toujours aussi hallucinant) ou Dj Raid, rappellent vite à quel point son aisance derrière les platines a fait de lui une légende vivante. On ajoutera le clin d’oeil plein d’admiration pour Dj Premier et la leçon magistrale de KRS One (qui reprend pour le coup son titre phare « The MC » en l’intitulant « The Dj »), moments incontournables de cet opus qui replonge de façon magistrale le Dj Californien au centre du rap-game

Au final, cet album incontournable possède les vertus nécessaires pour s’élever au rang de nouveau classique du genre. Et même s’il reste légèrement en dessous de « In 12 We Trust« , véritable monument, tous les admirateurs de technique pure y trouveront leur bonheur. Reste à savoir si certains apprécieront les critiques cinglantes que leur assène un King Of The Decks définitivement confirmé..

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire