Dj Muggs & Ill Bill – « Kill Devil Hills »

muggs180Album
(Fat Beats)
31/08/2010
Hip hop

Difficile de suivre Ill Bill depuis quelques années tant il multiplie les collaborations et enchaîne les projets à une allure vertigineuse. Après s’être associé aux ex-House Of Pain au sein de La Coka Nostra, on le retrouve aujourd’hui avec Dj Muggs – qui lui avait déjà concocté deux titres pour son album solo – et accompagné de nombreux membres d’un crew Soul Assassins au line up devenu des plus variables.

Ce qui ne change pas, c’est le talent de Muggs, que l’on pourrait croire en pré-retraite, à dépenser l’argent qu’il a largement amassé avec Cypress Hill. Sa participation plus lointaine au dernier opus du combo mythique explique d’ailleurs en partie l’accueil plutôt frais qui lui a été réservé. Car le Californien semble désormais déployer toute son énergie dans ses projets solo, pour un résultat largement supérieur. Associé ici au MC de Brooklyn, il nous sert des titres efficaces portant son illustre signature. Mélangeant allègrement rock (« Giants Stadium » feat Q-Unique), influences indiennes (« Skull&Guns » feat Slain & Everlast qui rappe enfin!), et ambiances cinématographiques (les cordes de « Milleniums Of Murder », les samples de « Chase Manhattan » feat Raekwon), le producteur ne dévie pas de son style emblématique, mixant comme personne tous types d’influences. Il s’essaie même à quelques originalités, comme lorsqu’il marie un lourd riff de guitare à un orgue espiègle (« Ill Bill TV »), ou qu’il agrémente « Kill Devil Hills (feat B-Real) » de sonorités sidérales. Évidemment, tout cela sans oublier ses origines latines (« Narco Corridos » feat Sick Jacken & Uncle Howie), et sa facilité à composer des versions simples, pleines d’une fougue contagieuse (« Illuminati 666 »).

Loin de se satisfaire de son immense notoriété, Muggs continue donc sur la voie royale qu’il s’est lui-même tracée, si bien qu’on en viendrait même à oublier la présence d’Ill Bill qui, malgré son talent, ne parvient pas à s’imposer face au charisme du producteur. En marquant ainsi ses projets de son empreinte indélébile, l’insatiable DJ de Cypress Hill n’est pas près de tomber de son piédestal.

Disponible sur
itunes19

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire